Silence en direct

,

Slide 1
Slide 2

Dans notre monde d’informations en continu, tout se montre, se raconte, s’exhibe, se partage, se répand en direct, puis se zappe, se dilue, s’oublie, pour laisser passer autre chose, un autre direct, un autre événement, un autre scoop, un autre buzz… Et l’on se dit – en passant d’un jour à l’autre, d’une minute à l’autre – que, si l’on doit retenir quelque chose, avoir de la mémoire, se souvenir de quelque chose un jour, il y aura toujours possibilité de demander à celui qui retient tout pour nous.

abcdetc n’échappe pas à la règle de la succession parfois incohérente, mais (tente de) résiste(r) à beaucoup d’avatars de la modernité galopante de nos sociétés en mal d’évolution. Plus ou moins bien. Je parle de la résistance mais aussi de l’évolution.

Vous ne verrez donc pas ici d’images de la mort en direct de mes confrères étasuniens, assassinés par cet autre “confrère”.

(Et je n’ai rien à en dire, sinon parfois mon étonnement qu’il y ait encore si peu de fous pour exhiber leur folie cruelle ou pathétique au monde entier par l’intermédiaire d’outils déjà tellement encombrés qu’il faut un esprit plus malade que visionnaire pour imaginer la prochaine manière d’être plus vu que le précédent monstre exhibitionniste ou que la 250e fusillade de l’année.

Ceci dit, je referme la parenthèse…)

… et vous offre quelques instants (59 secondes pour éviter la classique minute) de silence en direct.

Et ceci-vu, je vous donne la légende de la photo en différée… de la petite Suraiya, née le 23 juillet dernier, en urgence et par césarienne, après que sa mère, Najma, ait reçu une balle dans l’abdomen pendant une manifestation à Dacca.

Suraiya est donc née blessée à l’épaule et à l’œil droit.

Mais elle a survécu.

Et outre les images que j’ai piqué à Paris-Match,vous pourrez trouver des nouvelles d’elle sur le site du Daily Mail.

Et comme j’aime bien ce rituel, je souhaite à Suraiya une longue et belle vie dans un monde que je lui promets de faire tout mon possible pour qu’il soit meilleur pour elle.

Même si le Bangladesh, c’est loin…

(Photos : Zakir Hossain Chowdhury)

 

Wikipedia ne m’a pas dit pourquoi Geoffrey Gurrumul Yunupingu lui, est né aveugle… Mais je crois le Sydney Morning Herald qui prétend qu’il possède “la plus grande voix que ce continent [l’Australie] ait jamais enregistrée”.