Le fond de l’air reste rouge

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

On ne peut pas tout faire…

Le billet du jour sera court parce que la journée d’hier (au travail qui me paye) fut longue. Je reconnais que le travail qui me paye parvient encore à m’enthousiasmer parfois, comme hier. Ce qui est paraît-il une chance. N’empêche que je suis content de voir ressurgir le débat sur le travail autour de la réduction du temps qu’on y passe. “Travailler moins pour être heureux”, comme m’écrivait la lectrice (jadis indianisée) qui m’a fait passer cet article dont je vous recommande la lecture.

À propos d’Inde et de gauche déboussolée, j’ai trouvé rapidement les premières images du jour dans quelques galeries de confrères à travers le monde. Des images colorées, tout en vert, pour illustrer la victoire du Trinamool Congress (centre gauche) aux élections “régionales” du Bengale occidental.

Une élection fort peu médiatisée par chez nous, où la “gauche” est bien décentrée. Et où les verts sont autant en voie de disparition que certaines espèces qu’ils ne protègent plus guère.

Cependant, dans un des seuls articles en français que j’ai déniché chez mes confrères de Mediapart, j’ai appris une victoire électorale encore plus symbolique : celle du Parti communiste indien, qui revient au pouvoir dans son fief historique. Le seul état du monde où les marxistes détiennent le pouvoir au terme d’élections libres.

Mais, étrangement, les galeries photos de mes confrères ne me proposaient pas de photographies teintées de rouge…

Alors, malgré les heures supplémentaires tout aussi gratuites que les autres sur abcdetc, je vous en ai déniché une pincée… Pour l’équilibre des couleurs et des idées.

Plus une, prise avant le scrutin, mais qui m’a donné le sourire. Allez savoir pourquoi…

(Photos : Rupak de Chowdhuri, DR)

Et puis, après quelques recherches et une prime exceptionnelle accordée au responsable de la musique de ce blougui, j’ai mis la main (l’oreille…) sur Thaalavattam, alias Montry Manuel, puisqu’il est le seul musicien de ce “groupe” (un peu comme l’équipe d’abcdetc). Un touche à tout un peu fou comme on les aime, qui joue de percussions étranges fabriquées uniquement à partir de matériaux recyclés. Un écolo chez les marxistes… Envoutant !