Câlin gratuit (free hug)

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

Waouh, il a embrassé un survivant.

De la visite hautement symbolique de Barack Obama à Hiroshima, premier président étasunien – en exercice – à se rendre sur ces lieux de sinistre mémoire, nombre de mes confrères ont retenu l’image tout aussi symbolique du président embrassant Mori Shigeaki, l’un des hibakusha, les survivants des bombardements, qui ont eu plus de chance que les 140.000 morts du 6 août 1945 (et les 70.000 à Nagasaki, 3 jours après).

Si l’on peut mesurer la chance de passer toute sa vie avec le souvenir de l’horreur inscrit dans sa chair.

Rappelant discrètement que Barack Obama n’a pas plus présenté d’excuses aux Japonais que ses confrères français aux Algériens (par exemple…), mes confrères relayent abondamment son appel à un monde sans arme nucléaire et son plaidoyer pour le désarmement.

Sur l’air connu du “plus jamais ça” dont on connaît l’efficacité incantatoire.

L’appel vibrant et l’émouvant plaidoyer seraient tellement plus porteurs d’espoir et simplement plus crédibles s’ils venaient de la part d’un “responsable” qui a a décidé un programme de “modernisation” de l’arsenal nucléaire de son pays pour 1.000 milliards de dollars sur 30 ans ! rappellent certains sceptiques.

C’est vrai qu’au delà des gesticulations de cet étrange prix Nobel de la Paix, cette incohérence entre un discours et des actes fait froid dans le dos et donne l’impression que “plus jamais ça” peut se traduire par “grâce aux progrès technologiques réalisée en 71 ans par l’industrie militaro-nucléaire, la prochaine explosion ne laissera pas beaucoup de survivant à embrasser en s’excusant – ou pas – de leur avoir pourri la vie.

La flamme de la paix d’Hiroshima, destinée à rester allumée tant que des armes nucléaires existeront, n’est pas prête de d’éteindre…

(photos : Atsushi Tomura, Jim Watson, Shuji Kajiyama, Carolyn Kaster, Carlos Barria, Toru Hanai, Archives afp)

Allez, on n’a pas fini de chanter la Java des Bombes atomiques. Et j’aurais comme ça plus de vidéos pour la prochaine fois…

Par :

  1. Boris Vian
  2. Serge Reggiani
  3. Les Charlots
  4. Olivia Ruiz
  5. Sanseverino
  6. Dolbeau Trio