Union européenne ou Union Jack

,

Slide 1

C’est aujourd’hui…

Non ! je ne vais pas radoter avec le pucelage et le boulet déjà évoqués naguère.

Et je ne vais pas m’étendre sur un sujet déjà (mal)traité tout récemment.

Bref, je le serai (bref).

C’est donc aujourd’hui que les Britanniques vont peut être quitter l’Europe, tout en restant en course dans l’Euro. Ce qui minimise, avouez-le, la portée du tsunami annoncé par certains en cas de brexit, le président du Conseil européen, Donald Tusk, ayant même évoqué la destruction de l’UE mais aussi de la civilisation occidentale”. Les pays du sud et de l’est semblent donc aussi épargnés que ce brave Donald européen par la crainte du ridicule.

Et franchement, à trop jouer avec les peurs… Je serais Britannique que je voterais oui à la sortie de l’Union européenne, rien que pour voir à quoi ressemble la fin du monde.

Quant à la photo du jour, elle a été prise à Berlin ce week end, où quelques Allemands fervents europhiles ont défendu le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union. Et en regardant ce beau baiser bien mis en scène et coloré, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’avec ou sans les Anglais l’Europe n’avait pas fini de nous baiser…

(photo : Joerg Carstensen)

N’allez pas me croire cynique. Je crois vraiment que l’union fait la force. Et la beauté.

The Silk Road Ensemble, formé par le violoncelliste Yo Yo Ma en 2000, réunit une soixantaine de musiciens de plus de 20 pays, qui promènent leur musique à travers le monde, notamment dans les pays le long de la “route de la soie” : Iran, Arménie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Inde… Une invitation au voyage et à la rêverie, avec une belle devise : “Nous savons que la musique ne peut pas arrêter une balle ou nourrir les affamés, mais elle peut apporter l’empathie et la joie à des endroits où elles sont rares.”