Banal

,

Slide 1

Une image d’une triste banalité que ne relayerons pas tant que ça les réseaux sociaux…

Une photographie non datée, trouvée hier chez mes confrères du Guardian, où la présence du linge sur le fil, alors que le bulldozer détruit une maison construite “illégalement”. Ça se passe à Umm al-Kheir, quelque part dans les territoires occupés. de manière tout aussi illégale. Mais où est le droit quand il s’agit de soit disant se protéger ?

Depuis le début de l’année, près de 170 maisons ont ainsi été détruites par un état occupant.

Cela fait des années que dure “la lutte d’Israël contre le terrorisme”, avec des méthodes indignes et illégales au regard du droit international, mais personne dans les démocraties occidentales n’ose s’en prendre à un  “allié”.

A la suite de l’attentat de Nice, le 14 juillet, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a exprimé sa compassion et affirmé que “les Israéliens se tiennent unis avec le peuple français”. Il nous a même proposé son aide : “Israël est prêt à aider la France à combattre le terrorisme jusqu’à ce qu’il soit vaincu.”

Je ne connais pas la réponse – officielle – de nos “responsables” politiques, mais pour les coups de bulldozer sur les habitations, on n’a pas besoin des conseils d’Israël.

Démantèlement du camp de migrants la “Jungle” le 3 mars 2016 à Calais.
(Photo : Philippe Huguen)

“Nous savons bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens”, rappelait naguère Nelson Mandela.

Tumi & the Volume sont originaires de Johannesburg. Leur musique a quelque chose d’universel. La chanson du jour (sans vidéo) s’appelle Learning.

Apprendre, tout un programme… Mais attention à bien choisir nos professeurs !