Liberté, inégalité ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

“Éloignez vos rosaires de mes ovaires…”

Il y avait plusieurs milliers de participant(e)s à la 5e March for Choice (Marche pour l’avortement) dans les rues de Dublin samedi. Et des centaines d’autres dans 25 villes à travers le monde (de Bruxelles à Toronto,en passant par New York ou Phnom Penh).

Les Irlandaises réclament toujours l’abrogation du 8e amendement de leur constitution, voté en 1983, et qui donne des droits égaux à l’enfant à naître et à sa mère, empêchant de fait celle-ci de recourir à l’interruption de grossesse.

Quand l’égalité entraîne l’inégalité.

Dans un pays encore très marqué par la religion catholique, le droit des femmes est encore bafoué par des politiques plus sensibles à la sensibilité du corps électoral qu’au “traitement cruel, inhumain et dégradant” (dixit le le comité des droits de l’Homme de l’ONU) subi dans leur corps par des femmes, obligées d’aller avorter clandestinement en Angleterre.

Pourtant ce sont les mêmes parlementaires et le même gouvernement qui font appel de la décision de la commission européenne d’exiger d’Apple qu’il paye ses impôts.

Mieux vaut être riche et cynique que femme et enceinte…

(Photos : Clodagh Kilcoyne, DR)

Mary Coughlan était présente dans le défilé de samedi. Dans les années 70, alors qu’elle tentait d’ouvrir une clinique de planning familial à Galway, les bons chrétiens d’alors lui jetaient des œufs en récitant leur chapelet…

Aujourd’hui, elle chante In Another World.