On ne vit qu’une fois

Slide 1

Je radote un peu. C’est l’âge… Mais j’aime bien cette histoire. Aussi, désolé pour eux (celle) à qui je l’a déjà racontée de vivre voix.

Jeudi dernier, en sortant du travail qui me paye, je suis passé devant l’école maternelle voisine d’où sortaient les enfants accompagnés de leur mère, leur nounou, plus rarement leur père. Au moment où je dépassai l’un de ces couples mère-fils qui zigzaguait sur le trottoir, le gamin m’a interpellé : “Et toi, il est où ton enfant ?” Et je lui ai alors répondu que mes enfants étaient bien grands et que je ne les accompagnais plus guère sur le chemin de l’école…

J’ai repensé à cette rencontre en voyant la photo du jour, de cette enfant de Manille, un peu plus grande que mon interlocuteur, qui revient seule de l’école en passant devant un groupe d’étudiant(e)s qui manifestent contre la folie du président philippin. Rodrigo Duterte est en train de tenir sa promesse de débarrasser le pays des “trois millions de drogués [qu’il] serai[t] heureux de massacrer”, affirme-t-il tout en se comparant à… Hitler.

Le massacre a d’ailleurs commencé et la campagne anti-drogue de choc a déjà causé la mort de 3300 personnes, assassinées pour la plupart par de braves citoyens encouragés au meurtre.

”Nous disons au gens que ces choses comptent, ces vies comptent“, alerte Nica Domique Ondoy, l’une des organisatrices de la manifestation.

Oui, j’ai repensé à l’enfant de la sortie de la maternelle. En me reposant autrement la question. Où passe l’enfant que furent tous ces adultes violents et plein de haine ?

Et qu’ai-je fait de mon enfant ? Celui qui rêvait de réaliser de grandes et belles choses et a découvert que le monde était encore plus grand que son désir et qu’il ne savait pas vraiment où le déposer.

(Photo : Bullit Marquez)

Aujourd’hui, la plus grande de mes enfants est partie travailler quelques semaines quelque part en Birmanie. C’est pas si loin des Philippines.

Je n’avais que peu de temps pour explorer la musique birmane et un peu au hasard, j’ai trouvé ça. Pour accompagner de loin ce séjour…