Principes enfantins

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

Je m’en souviens comme si c’était hier.

Et hier, c’était la Journée internationale des droits de l’enfant (ou Journée mondiale de l’enfance, comme le résume l’ONU). Avec, en plus d’une primaire puérile et d’un joli doodle tout doux pour célébrer l’événement, quelques déclarations solennelles dont un appel présidentiel et consensuel à une éducation “sans violence et contre la violence”…

Hier encore à Alep, la violence était “inouïe” et la journée “catastrophique”, n’ont pas pu aller dans les écoles bombardées de leur ville.

Parmi les déclarations de principe et les résolutions vaines de cette Journée de l’enfance, j’ai relevé celle-ci sur le site de nos affaires étrangères :

Pour marquer les dix ans de l’adoption des principes et engagements de Paris, la France et l’UNICEF organiseront le 21 février 2017 à Paris une nouvelle conférence ministérielle, « Protégeons les enfants de la guerre », dont l’objectif sera de relancer la mobilisation internationale. La France appelle les États qui ne l’ont pas encore fait à endosser ces principes à cette occasion.

Une conférence dans 3 mois. Est-ce que les enfants d’Alep auront la patience d’attendre ? Ou est-ce que la Russie et son allié Bachar auront-ils gagné leur “course contre la montre meurtrière”, en s’asseyant plutôt, que les endossant, sur ces principes.

(photos : DR)

Le chanteur a vieilli. Mais pas tant, j’ai eu la chance de le découvrir hier lors d’un magnifique concert dans une autre ville à côté de la grande ville.

La chanson n’a pas pris une ride…

Ordinaire, comme ma colère…