Impair et passe

Slide 1

Les gazettes nationales ne parlent pas souvent de ma ville, à côté de la grande ville qui fêtait hier les Lumières.

Mais là, à cause de la pollution, on a parlé de nous pour nous prévenir que la circulation ne serait aujourd’hui autorisée qu’aux véhicules portant des plaques impaires.

Je n’ai pas de voiture et donc pas de plaque.

Mais je profite de cet impair pour passer mon tour (mon jour).

Avec juste une image en provenance d’Islamabad (Pakistan) d’un garçon accroché à ses ballons sur la moto paternelle. Et on se moque de l’immatriculation…

(photo : Caren Firouz)

Et juste une musique, en provenance de la Réunion, un peu au hasard. Mais toujours avec un rapport avec l’actualité…

Davy Sicard : Au nom de mes pères.