Putain de vie !

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

Vous pouvez me croire. Ou pas.

En attaquant le billet du jour (hier soir donc) j’imaginais parler de la Journée internationale des migrants de ce dimanche, relayant à ma manière l’appel lancé à cette occasion par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon :

“En cette Journée internationale des migrants, j’appelle la communauté internationale à s’employer à la mise en place du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, afin de bâtir un monde de paix, de prospérité, de dignité et de possibilités pour tous.”

Et puis, en ouvrant la page d’un de mes principaux fournisseurs d’images, j’ai été accueilli par la première image de la galerie du jour. Et la curiosité aidant…

Bref.

La veille de la Journée internationale des migrants, samedi 17 décembre donc, se déroulait la 9e Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleurSEs du sexe.

Et plusieurs manifestations ont dû également se dérouler, comme ici à Skopje en Macédoine, peu relayées par les médias si j’en crois mes recherches dans les actualités de ce week-end (quelques articles au Québec, au Mali, à Maurice ou dans … Le Figaro Madame du 16 décembre … 2015).

Aussi, si mes convictions me portent davantage à espérer la disparition de la prostitution et sans entrer dans le débat sur “l’inclusion des travailleurSEs du sexe dans le mouvement féministe” comme le revendique le manifeste de soutien des Féminists for sex workers, j’apporte tout mon soutien à ces travailleurSEs.

Au moment où, partout dans le monde, les droits des travailleurs reculent, la solidarité de chacun avec tous a sans doute encore du sens.

Et puis le rouge reste une bien belle couleur de protestation. Encore plus sous un parapluie. Encore plus encore quand il épouse le noir.

Pour qu’un ciel flamboie ?

Travailleurs de tous pays, continuez de vous unir.

(Photo : Ognen Teofilovski, Boris Grdanoski)

J’aurais pu tout aussi bien partir sur une image de Père Noël comme j’en ai aussi croisées plein.

Ou de ces anges, prêtes à prendre leur envol depuis un clocher de la ville d’Ustek (République tchèque), en prélude aussi aux fêtes de Noël…

(Photo : David W. Cerny)

… et qui me permettent une transition habile vers la musique du jour, dénichée par hasard en cherchant les chansons de samedi et que j’avais mise de côté. Au moins elle n’aura pas le temps d’être oubliée dans les archives (mal tenues) d’abcdetc.

Lucio Dalla : Se io fossi un angelo.