Même si c’est périssable

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

Pour ne pas lasser le lectorat, abcdetc évite de traiter les mêmes sujets plusieurs jours de suite. C’est ce qui différencie ce modeste blougui des chaînes d’info en continu qui ont tendance à faire durer le plaisir.

Mais à propos de plaisir, je n’ai pas résisté à celui d’évoquer une nouvelle fois, à deux jours d’intervalle, la Journée internationale des femme.

En voyant les images des policiers russes offrant des fleurs aux automobilistes féminines, je me suis dit que j’allais les offrir à toutes les lectrices. Et aux lecteurs bien sûr, on ne discrimine pas sur abcdetc.

Il paraît que c’est une coutume usuelle en Russie, où l’on consomme autant de fleurs le 8 mars que le 14 février pour la saint-Valentin.

Et que personne en vienne me gâcher le plaisir d’offrir en faisant remarquer que, dans un pays qui respecte si peu les droits de l’homme le reste de l’année, c’est facile de célébrer la journée des femmes. Ni que “la Journée des droits des femmes est devenue depuis longtemps une fête consumériste qui accentue les inégalités existantes”.

Il y a toujours quelqu’un pour tout repeindre en noir.

Et cette fois-ci, ce n’est pas moi.

(Photos : Yuri Smityuk, Alexander Ryumin)

Suite à la Journée des femmes, une lectrice m’a adressé cette musique, dans “un autre genre que Tal”.

C’est ainsi que j’ai découvert Jesca Hoop.