Enfants en blanc et noir

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

“L’enfance, qui nous empêche de la vivre ?” Jacques Brel (L’Enfance)

Des images d’enfants, comme on les aime sur abcdetc. En provenance d’Inde, pays avec lequel ce blougui a un lien particulier. En noir et blanc, comme les images d’actualité nous en offrent peu.

Cela aurait pu être une galerie un peu plus douce du samedi.

Mais nous ne sommes que vendredi.

Et l’actualité de ces enfants n’est pas douce.

Ils sont venus à Delhi, depuis Nashik dans le Maharashtra où ils habitent désormais, accueillis dans un ashram depuis la mort de leur père. Ils sont venus demander au gouvernement qu’il vienne en aide aux agriculteurs du pays qui, comme leurs pères, se suicident encore par milliers chaque année. Parce qu’ils ne peuvent plus vivre de leur travail et en faire vivre leur famille. Ils sont venus dire leur tirstesse et aussi leur espoir que les choses changent.

”Le suicide ne règlera pas la crise que nous connaissons”, pouvait-on lire sur les pancartes qu’ils ont brandi à l’intention des dirigeants du pays : le Premier ministre, Narendra Modi, et le tout nouveau Président, Ram Nath Kovind, un dalit qui a réussi. Et qui les entendra peut être. Lui aussi est fils de fermier.

Et comme lui, aucun des enfants de la manifestation de Delhi ne veut devenir fermier à son tour.

Pourtant, le monde a plus besoin de paysans que de présidents.

 

(Photos : Meghnad Bose)

« Mon style, c’est tous les styles, je suis tout le monde, je suis un slam qui palpite, un tango en colère, un rock qui se brise, une valse qui s’épanche, une cantate à bout de souffle… Je suis n’importe qui, un ventre un poumon, une gorge… »

Une mosaïque, même si ce n’est pas samedi. Que j’aurais pu mettre dans la rubrique souvenirs, souvenirs, si je n’avais fait la connaissance de Barbara Weldens, qu’en apprenant sa mort. Mercredi, en plein concert. A 35 ans.

La vie est parfois sournoise.