Quand le diable s’en mêle

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3

“Je condamne le recours excessif à la force…”

Devant la nouvelle flambée de violence en Israël et en Palestine occupée, les réactions internationales n’ont pas tardé. Sans vraiment faire dans l’originalité.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira donc aujourd’hui en urgence pour “parler” de la situation et voir comment il est possible d’arrêter une nouvelle escalade. Mais parions que l’envoi d’une force d’interposition de quelques casques bleus ne sera pas à l’ordre du jour.

Bref…

Mais la citation du jour n’est ni du Président français, ni de son homologue égyptien, ni du Premier ministre suédois, les trois pays qui ont demandé la réunion du jour. Elle est de … Recep Tayyip Erdoğan !

Avant de partir pour l’Arabie saoudite et les émirats voisins pour aider à y apaiser les tensions, le président turc a donc “condamn[é] le recours excessif à la force par les forces israéliennes”.

Quand on voit l’usage modéré de la force avec laquelle il réprime toute opposition depuis le coup d’état raté de juillet 2016, on ne peut que saluer une parole d’expert, tout en conservant un doute circonspect sur les chances de succès des interventions diplomatiques du nouveau sultan qui se rêve une stature internationale.

Quand aux images du jour, elles nous rappellent juste que le diable est dans les détails. D’où le titre de ce billet et cette chute approximative, qui rappelle une nouvelle fois celle de Lucifer.

(Photos : service de presse de la présidence turque, DR)

Yasmine Hamdan est née au Liban pendant la guerre. Et si elle vit aujourd’hui à Paris, elle reste une star dans le monde arabe. Sa dernière vidéo a été réalisée par son mari, le réalisateur palestinien Elia Suleiman.