Vacances :
Partir… ou pas

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

“Ce dimanche sera chargé dans le sens des départs.”

Dieu sait que cette phrase saisonnière m’énerve. Elle exprime un certain mépris centralisateur pour ceux qui ne partent pas des grandes villes et sont quantité négligeable dans les entassements estivaux, sur les routes puis dans les campings te sur les plages.

Sans compter tous ceux qui ne partent pas. Qui sont encore 40% par chez nous (20% chez les cadres et 50% chez les ouvriers…)

En partant cette semaine pour quelques jours et dans une transversale à mi-chemin entre les sens des départs et des retours, j’aurai une pensée pour ceux qui restent.

Comme en Syrie. Où ceux qui partent ne se préparent pas vraiment à des vacances. Mais ou ceux qui restent tentent d’en savourer un peu.

Ainsi des enfants photographiés dans un canal d’irrigation près de Raqqa. La semaine passée durant laquelle les frappes de la coalition ont causé 59 morts parmi les civils dont 21 enfants, a indiqué l’OSDH, l’observatoire syrien des droits de l’homme.

Quelques heures de vacances dans une piscine improvisée alors que la guerre ne prend pas de vacances. Ni dans le sens des départs, ni dans celui des retours.

(Photos : Zohra Bensemra)

Partir.

A partir de ce mot, je me suis souvenu de beaucoup de chansons. Je n’ai pas retrouvé des vidéos pour toutes. Puis j’en ai trouvées trop pour une simple mosaïque. Je vous propose donc ce choix subjectif, auquel vous pouvez ajouter vos propres titres…

Avec :

  1. Serge Gainsbourg : Je suis venu te dire que je m’en vais
  2. Alain Barriere & Noelle Cordier : Tu t’en vas
  3. Les Surfs : T’en vas pas comme ça
  4. Nicolas Peyrac : Je pars
  5. Graeme Allwright (avec l’école de musique de Vaison Ventoux) : Les Retrouvailles (pour une note un peu moins mélancolique au milieu de cette mosaïque, quoi que…)
  6. Jeanette : Porque te vas (pour la note internationale en clin d’œil espagnol)
  7. Miossec : Je m’en vais
  8. Pierre Perret : Ma nouvelle adresse (en prélude à la dernière vidéo…)
  9. Jacques Brel (qui ne chante pas, mais qu’est ce que c’est beau !)

Et je reviens bientôt…