Tout le monde peut se tromper

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

N’écoute pas les fous qui nous ont dit
Qu’ la liberté est au bout du fusil
Ceux qui ont cru ces bêtises
Sont morts depuis longtemps
Les marchands d’armes ont tous de beaux enfants.
Pierre Perret, La Petite Kurde

*

Un peu moins de 4 ans après sa mort (saluée à l’époque même sur abcdetc) Mikhaïl Kalachnikov a connu une nouvelle érection.

Une statue du célèbre ingénieur soviétique a en effet été inaugurée mardi dernier à Moscou, en grande pompe et en présence du ministre de la Culture, Vladimir Medinsky, qui a tenu à célébrer un homme qui “incarne les meilleurs traits de l’homme russe…” Et sa plus célèbre réalisation : “L’AK, c’est, on peut le dire, un véritable symbole culturel russe.”

Voici donc l’AK47 littéralement érigé au rang de symbole de la culture russe au même titre que le caviar, la vodka ou les matriochkas ! Sans parler de Tolstoï, Tchekhov ou Dostoïevski.

Mais manque de bol, Salavat Chtcherbakov, le sculpteur qui a réalisé le monument de 7 mètres de haut,  manquait un peu de culture guerrière, puisque sur la plaque placée à la base du monument et qui reproduit les plans de l’arme aux plus de 100 millions d’exemplaires écoulés (et sans doute au moins autant de victimes), il a représenté en lieu et place du célèbre AK 47 (dont je vous ai déjà expliqué naguère l’origine du nom) un Sturmgewehr 44, de conception… allemande.

Une grossière et fâcheuse erreur, qui “semble provenir d’Internet” s’est défendu l’artiste, et qu’ont corrigé dès vendredi des ouvriers armés… de ponceuses. De fabrication russe, ose-t-on espérer.

Pour ma part, j’espère ne jamais avoir à deviner de quelle arme viendrait la balle qui m’ôterait la vie sans me laisser le temps d’exprimer une dernière volonté…

(Photos : Grigoriy Sisoev, Maxim Zmeyev, Vladimir Astapkovich, Mladen Antonov)

Les armes n’ont donc pas de code-barre pour les identifier de manière certaine ? Ça fait peur quand on pense aux stocks présents un peu partout.

Штрихкоды (codes-barres) c’est le premier succès de la jeune Russe ЭММА М invitée aujourd’hui sur abcdetc.