Sous divers prétextes

,

Slide 1

Un message laconique sur le site du ministère des Affaires étrangères, mais rien sur celui de l’Élysée (où l’agenda présidentiel était vide hier soir à une heure du passage de Macron sur la télévision privée…)

On ne peut pas dire que la désignation de notre compatriote et ancienne ministre de la Culture, Audrey Azoulay, à la tête de l’Unesco ait provoqué une grande liesse…

Sauf en Israël, on l’on salue la belle surprise de l’élection de cette personnalité “juive” à laquelle on souhaite la bienvenue. Évoquant même la possibilité de surseoir au retrait de cette institution des Nations unies, annoncé jeudi dernier dans la foulée des États-Unis, “si l’Unesco change ses politiques”.

Pour ce qui est du changement de politique en Israël, il n’est pas à l’ordre du jour.

La politique de colonisation devrait se poursuivre, avec au programme la construction de 3.700 logements en Cisjordanie occupée, y compris pour la première fois depuis des années dans la ville palestinienne d’Hébron. Celle-là même qui a fait l’objet du courroux étasunien et israélien après son inscription au patrimoine mondial en tant que site “d’une valeur universelle exceptionnelle”.

Et pour ne pas faire d’exception  à une règle de non-droit bien établie, quelques dizaines d’arrestations ont eu lieu dans toute la Palestine occupée, dont 15 ce dimanche à Naplouse, Jénine, Bethléem, Ramallah, El-Beira et… Hébron. “Sous divers prétextes”, expliquent ici certain de mes confrères.

La photo du jour ne date pas de se dimanche, mais de vendredi 13…

On a l’impression, à voir l’âge du “terroriste”, qu’Israël pourrait aussi envisager son retrait de l’Unicef. Sans manquer de prétexte.

Ces images me fatiguent…

(Photo : Mussa Qawasma)

Un peu le blues ? Une dose de blues touareg, avec Imarhan Timbuktu. Pour se défatiguer et faire plaisir à quelque lectrice fidèle…

Avec une chanson intitulée Tidawt (Unité). Tout un programme !