De l’art ou du cochon

,

Slide 1
Slide 2

“Douce France, cher pays de mon enfance…”
Charles Trenet (repris en 1986 par le groupe Carte de séjour)

Une lectrice discrète m’a demandé récemment pourquoi abcdetc parlait si peu de “de la misère des gens de notre propre pays riche et civilisé” qui pourrait aussi nourrir des regards d’étonnement ou de colère.

C’est vrai que la ligne purement hexagonale de ce blougui n’aura tenu que deux ans, entre 2007 (et l’élection de Nicolas Sarkozy) et 2009 (et mon épuisement à explorer cette France gesticulante). Les archives sont encore en ligne pour ceux qui voudraient les explorer.

Mais il m’arrive encore, sans y prendre garde ou volontairement, de faire allusion à ce qui se passe par chez nous.

Les photos du jour ont été prises à Paris, près de la place de la Bastille où, dans la nuit de dimanche à lundi dernier, l’artiste russe Pyotr Pavlenski a incendié une agence de la Banque de France. Carrément.

Une action que son auteur a intitulé Éclairage, et sur laquelle nous éclaire Le Monde, qui cite le communiqué distribué par l’artiste aux quelques journalistes qu’ils avaient invités à assister à la “performance” :

“La Bastille a été détruite par le peuple révolté ; le peuple l’a détruite comme symbole du despotisme et du pouvoir. Sur ce même lieu, un nouveau foyer d’esclavage a été bâti. (…) La Banque de France a pris la place de la Bastille, les banquiers ont pris la place des monarques. (…) La renaissance de la France révolutionnaire déclenchera l’incendie mondial des révolutions.”

abcdetc avait relaté naguère d’autres actions de Pyotr Pavlenski, connu pour s’être cloué par les testicules sur la Place Rouge ou s’être cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riots… J’avais précisé à l’époque que je ne m’inspirerai pas de ses actes artistiques et politiques.

Cette fois non plus.

Même si je ne me rallie pas aux haineux de service qui, sur les réseaux d’une sociabilité toujours douteuse, insultent le geste et son auteur, dont ils demandent qu’ils soit expulsé de France où il a obtenu l’asile politique en mai dernier.

Suite à l’incendie, Pyotr Pavlenski a été arrêté et risque une mise en examen pour incendie volontaire qui peut lui valoir un procès pour crime. Ou d’être expulsé vers la Russie où l’attend une condamnation à 10 ans d’emprisonnement pour agression sexuelle. (Agression supposée, ajouté-je pour ceux qui seraient tentés de balancer l’artiste comme un porc.)

À sa place, j’aurais du mal à choisir, même s’il a peu de chances d’avoir le choix. À ma place, j’ai du mal à me prononcer.

Simplement, quand je lis que Pyotr Pavlenski déclarait dans une interview en septembre “vivre [avec sa femme et ses deux enfants] comme la plupart des Français”, je ne me sens pas vraiment concerné par la comparaison.

Je ne vis plus avec mon temps sans doute.

(Photos : Capucine Henry)

Quitte à passer par la France, j’ai voulu vous proposer un peu de chanson “bien de chez nous”. Et je me suis rendu compte que j’avais bien vieilli ou pas assez écouté les radios qu’il fallait. Entre les rappeurs à gros son et les chanteurs sans voix, j’ai finalement déniché (dans la liste Shazam où prédominent les sons anglo-saxons…) Bigflo & Oli, qui nous viennent de Toulouse et dont j’ai compris tout ce qu’ils disaient. En plus de trouver la chanson rigolote. Dommage, c’est juste son titre.

“Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets” ?