Intemporel

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13

“Le poids des photos, le choc des photos…”

Mes cheveux se raréfiant… il y a  bien longtemps que je ne lis plus Paris-Match, qui semble avoir abandonné son célèbre slogan au profit d’un autre : “La vie est une histoire vraie”. Bien moins percutant, il me semble.

Mais il m’arrive encore d’aller y piocher des images de l’actualité.

Ainsi de ces quelques photographies heureuses. Malgré la pluie qui est tombée hier sur la cérémonie d’allumage de la flamme olympique, à Olympie donc, qui a failli compromettre le traditionnel allumage solaire. À l’antique, comme les costumes des officiantes, dont l’actrice Katerina Lehou dans le rôle de la grande prêtresse. Et les premiers relayeurs, le skieur grec Apostolos Angelis et le footballeur sud-coréen Park Ji-sung. Dont les tenues détonaient un peu dans l’ambiance.

Bref.

Je vous épargne le détail des 2129 kilomètres et des centaines de porteurs qui achemineront le flambeau jusqu’à Pyeongchang, où les JO d’hiver débuteront le 9 février prochain.

Mais, dans cette époque tellement pressée et qui se dope à la modernité et au progrès, j’ai trouvé qu’une touche intemporelle pour débuter ce lent parcours pédestre avait quelque chose d’apaisant.

Que je partage.

Si vous préférez rester dans l’excitation, je peux vous aussi vous dire que Paris-Match propose également un reportage photo (beaucoup moins réussi) sur la visite à Athènes, hier encore, du couple Sarkozy, à l’occasion des concerts de madame.

C’est ici. Allez voir si cœur vous en dit. Moi je reste dans ce moment suspendu.

(Photos : Alkis Konstantinidis, Costas Baltas,Thanassis Stavrakis)

Pour prolonger le moment de suspension, je vous ai déniché cette vidéo de la chanteuse grecque, Kalliroi Raouzeou, qui, avec le FadoRebetiko Project, associe (comme son nom l’indique) le fado portugais et le rebetiko de son pays…