Emphytéose

Slide 1

Emphytéotique  : Qui appartient à l’emphytéose. Bail emphytéotique, bail à emphytéose ou à très long terme, le plus souvent de 99 ans.

Faute de dénicher une citation avec le mot du jour, je vous en ai trouvé la définition sur le site du Littré. (Il y a combien de temps que je n’ai pas ouvert que je n’ai pas parcouru un dictionnaire en papier ?)

On a donc commémoré samedi le 99e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. La der des der, disait-on à l’époque, il y a un bail donc.

Même si l’on sait depuis qu’elle n’était qu’un épisode de l’histoire guerrière du monde, et même pas la plus meurtrière, les commémorations perdurent, malgré la disparition des derniers survivants pour nous en relater l’horreur.

Une mémoire entretenue au moins jusqu’à l’apothéose du centenaire de l’an prochain, Et des commémorations qui esquivent volontiers les fondements capitalistes de ce conflit. L’un des premiers de l’histoire et d’une longue série.

Bref.

S’il n’y a plus de poilus et de moins en moins de monde par chez nous pour les cérémonies du 11 novembre, il y avait plusieurs dizaines de milliers de personnes dans les rues de Gaza pour commémorer, le même jour, la mort de Yasser Arafat, le 11 novembre 2004, dans un hôpital de chez nous.

Une manifestation qui marque aussi la réconciliation entre les frères ennemis palestiniens, Fatah et Hamas, unis maintenant dans l’espoir de la fin de l’occupation israélienne.

Une situation bloquée, que certains nomment encore conflit, et dont on souhaite aux Palestiniens (comme aux Israéliens) qu’elle ne durera pas 99 ans.

Quoi que…

Emphytéose vient du grec emphyteusis, qui signifie implantation. Justement le terme utilisé par Israël pour désigner les colonies qui marquent l’occupation. Illégale.

(Photo : Abbas Momani)

La photo du jour ne vient pas de Gaza, mais de Ramallah. Je l’ai choisie pour sa douceur, les symboles qu’elle contient, et pour réunir ces deux morceaux de Palestine dont la réconciliation est en marche.

Dans 99, 100 ou même 1000 ans, les voix du Mali résonneront encore. Je ne serai plus là pour (vous) les (faire) entendre. Alors profitons de la découverte de Leila Gobi, venue de Gao à Bamako, où son talent a réussi à lui faire une place, avant de conquérir le monde.

En commençant – modestement – par abcdetc.