De mauvaise foi

Slide 1

“L’existence de la mauvaise foi prouve que la foi n’est pas une croyance forcément bonne. C’est rassurant.”
Jean-Michel Ribes

*

Oui, je suis – parfois – de mauvaise foi. Je l’admets en toute bonne foi.

Et débrouillez-vous de ce paradoxe.

Bref.

L’image du jour m’a fait sourire, mais sans me moquer. Pourtant, j’avais – légèrement – ironisé en publiant il y a un mois les images de la MCM London Comic Con… et de ses visiteurs ridicules dans leurs accoutrements de super-héros.

Mais en voyant cette image en provenance de Riyad, où se tenait cette semaine une autre Comic Con, la première du monde arabe, j’ai ressenti davantage d’empathie.

Peut être parce que j’y voyais plus de sourires. Et à cause de ce moment de liberté féminine dans un pays qui n’en offre pas tant.

Allez savoir…

En tout cas, ça nous fait une nouvelle image souriante pour poursuivre dans cette période d’avent.

(Photo : Fayez Nureldine)

“L’Avent est un temps d’attente, et c’est pourquoi on peut considérer ce temps comme un temps de gestation”, expliquent ici mes confrères de la Croix, sous le titre Qu’attendons nous ?

Excellente question à laquelle j’ai bien du mal à répondre.

Mais en chanson, ça a donné J’attendrai :

Avec :

  1. La fin du 2e acte (dit “chœur à bouche fermé”) de Madame Butterfly, opéra de Giacomo Antonio Domenico Michele Secondo Maria Puccini (dont je comprends pourquoi on n’omet toujours de dire son prénom)…
  2. … chœur dont ce serait inspiré Nino Rastelli  pour écrire la chanson Tornerai chantée ici par Dino di Luca…
  3. …une chanson reprise en français par Rina Ketty, puis par Tino Rossi, puis Jean Sablon…
  4. …jouée jazz par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli…
  5. …avant d’être chantée par Dalida (bien sûr!)…
  6. …laquelle l’a même rechantée en italien !