Croire (malgré tout)

Slide 1

“La foi est plus belle que Dieu.” Claude Nougaro, Plume d’ange

*

Même si…

… Je ne voudrais pas partager mes racines chrétiennes à ceux qui veulent en faire un credo nationaliste.

… J’ai comme un doute sur la possible croyance réciproque d’un Dieu hypothétique.

… J’espère que ce Dieu qui semble spécialisé dans l’abandon de ses enfants a un mot d’excuse de ses parents.

… L’excès de religion nuit gravement à la santé.

… Noël a perdu de sa valeur au profit d’une fête effréné du consumérisme.

Et tant d’autres raisons qui vont à l’encontre de toute foi, il me reste quelque chose de vacillant, que je ne sais pas bien désigner, que je ne saurais nommer foi, qui s’incarne timidement comme se serait incarné ce Dieu chrétien – né juif – dont de moins en moins de gens s’apprêtent à célébrer la naissance, revenant “doucement” à une fête païenne du solstice.

Malgré tout, je reste ému en pensant à cette naissance et à la promesse qu’elle représentait. Et à l’homme qui la portait. (Et j’ai tellement aimé la lecture de L’Évangile selon Jésus-Christ de José Saramago…)

Bref.

Insoumis au devoir de réserve, j’ai donc ressorti la minuscule crèche péruvienne que j’accroche à mon mur. Et en trouvant l’image du jour, j’ai eu envie d’avoir la foi.

En notre humanité.

Même si… Ce nouveau né est musulman, rohingya et qu’il lui faudra beaucoup d’humanité pour l’aider à grandir.

Oui, avoir la foi !

(Photo : Alkis Konstantinidis)

J’ai reçu ça aujourd’hui. Et je trouvais que cette vidéo de la Blogothèque, filmant la rencontre de Damien Rice et du chœur Cantus Domus, pouvait évoquer un chant de Noël, de recueillement et d’espoir.

Juste la beauté.