Dans quelle maison ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14

“Ça pourrait être pire…”
Phrase toute faite

*

Je déteste les phrases toutes faites et particulièrement celle du jour qui, pour moi, est un appel à la résignation.

Mais bon…

En trouvant avant-hier les images du jour, via un reportage mis en ligne par mes confrères de Reuters, je n’ai pas réussi à trancher pour déterminer le pire : survivre dans un camp entre le Bangladesh et la Birmanie ou vivre sans abri à Hong-Kong.

Il y a 3 ans je partageais avec vous un autre reportage réalisé à Hong-Kong, où plus de 150.000 personnes “vivent” dans des “logements” de 4 m2. Dans le genre pire, les photos du jour parlent de ceux qui n’arrivent pas à trouver à s’y loger, dans une capitale où les prix de l’immobilier ont doublé au cours des dernières années.

Parallèlement (et logiquement) le nombre de sans domicile a augmenté lui aussi, de 30% en 5 ans. Et, s’ils ne sont encore que 1800 SDF recensés dans une ville de plus de 7 millions d’habitants, leur sort commence à inquiéter les autorités comme les associations d’aide. D’autant que les “McRefugees”, qui dorment dans les fast food, ne sont pas comptabilisés.

Mais il y a pire… (Et le pire n’est jamais sûr !)

Il existe un pays où presque un quart de la population est touché, à un titre ou à un autre, par la crise du logement, dans lequel 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, dont 896.000 sont privées de logement personnel et 143.000 n’en ont pas du tout !

Et malgré une espérance de vie de 49 ans, les SDF sont de plus en plus nombreux. Et la spéculation immobilière se porte bien mieux qu’eux.

Ce pays, c’est le nôtre. Et c’est le rapport de la Fondation Abbé Pierre publié avant-hier qui nous donne ces chiffres. Qui font froid dans le dos.

Mais nous pourrons nous réchauffer et nous réconforter en pensant au pire auquel nous avons échappé. Pour le moment…

(Photos : Bobby Yip)

Puisqu’encore une fois abcdetc est sorti de sa ligne internationale pour revenir vers l’hexagone, ça nous donne l’occasion d’écouter un groupe bien de chez nous, I Woks, avec ce titre extrait de leur dernier album et qui lui donne son titre : Tout va très bien.

Une bouffée d’optimisme ?