Raconter des histoires

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

“Tiens, je ne savais pas ça…”
Michka (de Marie Colmont, illustré par Feodor Rojankovsky, première parution en … 1941)

*

Je sais. Et les (rares et précieux) lecteurs (et trices, oui) de ce blougui s’en souviennent peut être aussi : j’ai déjà utilisé la citation du jour à deux reprises et évoqué Michka deux autres fois dans ces colonnes.

Mais n’allez pas croire que je radote.

C’est juste que hier soir, en cherchant  (un peu vainement) une information qui ne revienne pas en boomerang vers l’hexagone comme les jours précédents, j’ai été interrompu par une information diffusée à la radio : L’Unesco a accueilli les archives des albums du Père Castor dans son registre Mémoire du monde.

Une information qui date de l’an passé et qui concerne quand même un peu la France.

Mais, si je ne radote pas, j’ai volontiers la mémoire qui régresse ces temps-ci. Alors, en entendant la nouvelle, c’est une vague nostalgique qui m’a submergé : les premières histoires que m’a lues ma mère, le premier 45 tours (Michka, encore lui), que j’ai écouté des centaines de fois avec chaque fois la même émotion, le livre dans lequel j’ai appris à lire (Trois petits cochons)… et aussi mes enfants devant la télévision.

Alors, voilà. C’est une galerie d’images intemporelles. Et un cadeau comme ça pour bien commencer le mois.

Avec le sourire.

À demain pour d’autres histoires du monde.

(Images : ici et là sur le web,
mais vous pouvez explorer les archives de
la Médiathèque intercommunale du Père Castor
pour opérer votre propre sélection)


Non, rassurez-vous (ou pas) je ne vais pas vous proposer d’écouter Michka (ni en version originale ni en version personnelle disponible sur simple demande).

Mais l’association d’idées était facile.

Alors j’ai trouvé Wovenhand via la première émission de l’année du Very good trip de … Michka Assayas sur France-Inter. Et une chanson accompagnée d’un dessin animé pas forcément pour les enfants.