Météo (suite)

Slide 1

“Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot.”
Proverbe breton

*

Il continue de faire froid.

Mais souvenez-vous que ça pourrait être pire, comme dit cette phrase banale qui m’énerve si volontiers. Et que ça l’a été avec les inondations du début du mois, chassées dans les bulletins météo par les annonces de record de températures négatives.

En Indonésie, il fait chaud. Mais les inondations sont toujours au rendez-vous. Et ont causé la mort d’au moins 16 personnes. Alors qu’en France, trois personnes déjà sont mortes de froid. Neuf en Europe. Bilan provisoire à l’heure où j’écris ce billet décousu. Qui ne compare rien, qui évoque le pire. Où je tâtonne à vouloir parler du meilleur. Ou du juste bon.

Le doux. Qui reviendra, nous disent les bulletins météo, juste après la glaciation. Sans transition.

De quoi nous faire râler dans nos chaussettes et sous nos couches de trop de pulls.

De quoi oublier qu’il a fait froid.

De quoi ne plus penser que ça pourrait être pire. De quoi goûter la douceur ?

Et continuer de vivre, quoi qu’il arrive et vaille que vaille. Comme cette femme indonésienne de la photo du jour. Et son balai qui peut sembler dérisoire, mais qu’elle qu’elle ne lâche pas.

J’essaye de dire quelque chose qui ne vient pas. Mais qui est là… Quelque part.

(Photo : DR)

La musicienne espagnole, Ana Alcaide, est allée travailler en Indonésie avec les musiciens du Gotrasawala Ensemble, se laissant imprégner par leur musique jusqu’à laisser la voix libre à l’Indonésienne Novi Aksimiranti.