La démocratie en marche

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4

“L’incertitude est l’essence même de l’aventure amoureuse.”
Oscar Wilde

*

Contrairement à ce que pourrait faire croire l’exergue du jour, il n’est ici question ni d’incertitude ni d’amour. Quoi que…

Les élections présidentielles égyptiennes se sont donc terminées hier, après trois jours de scrutin. et, si les résultats définitifs sont attendus pour lundi prochain, il n’y a guère d’incertitude concernant la réélection d’Abdel Fattah al-Sissi. Tellement prévisible et tellement programmée dans un simulacre démocratique, plus flagrant encore que celui qui s’est déroulé en Russie il y a une dizaine de jours

Sans entrer dans des comparaisons douteuses entre les deux pays, j’ai eu quelques étonnements en voyant quelques images du scrutin, notamment concernant le secret de l’isoloir et du vote. Apparemment (c’est le mot qui convient), il était bien difficile aux électeurs égyptiens de dissimuler leur choix. Et je salue ici le courage des quelques 700.000 votants (contre 21,5 millions) qui ont osé cocher le nom de Moussa Mostafa Moussa, l’unique et ectoplasmique adversaire d’Abdel Fattah al-Sissi, qui s’achemine vers le plébiscite qu’il souhaitait.

Et, quitte à faire une comparaison, je me souviens d’une toute récente présidentielle locale où, contrairement au principe démocratique du secret du vote, nous étions presque sommé d’annoncer notre opposition à l’une des candidates et notre intention de voter au second tour pour celui qui, le soir de son élection, parada devant la pyramide du Louvre.

Mais comparaison n’est pas raison. Bien sûr…

(photos : Amr Abdallah Dalsh, Amr Nabil, Nariman el-Mofty)

Une rubrique musicale qui a presque autant de rapport avec l’Égypte, que l’Égypte avec la démocratie…

Whole Lotta Love chanté par Robert Plant. Normal ? Sauf que le bientôt et fringant septuagénaire joue maintenant avec son nouveau groupe, The Sensational Space Shifters. Lequel a autant d’influences orientales (et donc égyptiennes) que le précédent selon certain de mes confrères.