Jour de mariage

Slide 1

“Le dimanche à Bamako, c’est le jour de mariage…” 
Amadou et Mariam

*

Je sais que j’ai déjà utilisé la citation du jour. Ici, accompagnant déjà des images de mariage.

Je sais aussi qu’on se marie plutôt le vendredi chez les musulmans, voire sur plusieurs jours…

Dans ce monde de fous, de violence et de haine, le mariage de Mohammed al-Hindi, hier vendredi, a été, pour moi comme pour ce monde, comme un souffle de douceur. Salutaire.

Bien sûr, j’aurais aimé voir la mariée, et vous donner son nom.

Bien sûr ce vendredi 13, le 3e de la Grande marche du retour organisée dans la bande de Gaza, a été aussi marqué par des tirs des militaires israéliens. Mais il semble qu’aucun mort ne soit venu s’ajouter aux 26 des semaines précédentes, même si la liste des blessés s’allonge à plus de 3000 !

Bien sûr je regrette le silence assourdissante de la “communauté internationale” qui préfère dénoncer la cruauté de Bachar el-Assad que celle de Benyamin Netanyahou. Mais merci à Amnesty international (et à d’autres ONG) de faire le boulot…

Bien sûr la vie sera rude encore pour Mohammed al-Hindi, sa femme et leur famille à venir. Mais on a toujours le droit au bonheur, au moins d’y croire, où que l’on vive.

 

(Photo DR)

 

Bien sûr…

Je ne sais toujours pas ce que je ferai quand je serai grand, ni où j’irai, ni qui m’accompagnera là-bas ou m’y attend.

Mais je sais que je grandirai encore. Et merci à l’amie qui me l’a fait promettre en même temps que croire en venant me chercher au milieu de mes larmes.

Pour elle, pour vous, pour les amis de passage, une chanson que j’accompagne d’un sourire.

Voir un ami pleurer.

Par Jacques Brel, bien sûr :

Par Arno, dans une bien belle reprise :

Puis par Maurane, en concert hommage à Jacques Brel, pour conclure cette trilogie belge :