Transi-tion

Slide 1

“Caca, caca boudin
Crotte, crotte de chien
Prout, prout de mammouth
Caca, caca boudin…”
Bouskidou : Caca boudin

*

Mais non… Je ne vous insulte pas. Et je ne fais pas du boudin (pas encore, voir plus loin…) C’est juste qu’en voyant l’image du jour, j’ai d’abord cru voir un mammouth congelé. Et que cette chanson m’est revenue en mémoire. De bien loin… (Cliquez ici pour l’écouter.)

Mais la photographie prise par le Finlandais Valtteri Mulkahainen il y a quelques jours est juste celle d’un arbre recouvert de neige.

Histoire de dire que j’ai eu bien froid hier, en allant me promener avant de préparer ce billet de lundi. Mais que ça aurait pu être pire.

Histoire aussi de faire une transition (transi, transition… pigé ?) entre un dimanche et un premier mai. Sans faire le pont. Ni le mur !

Histoire, enfin, de glisser un message subliminal aux milliers de mes concitoyens qui s’apprêtent à commémorer demain les 50 ans de mai 68. Un truc préhistorique qui ne supportera pas le réchauffé.

Et quitte à faire dans l’anniversaire nostalgique, je vous conseille plutôt d’aller faire un tour du côté d’autres cinquantenaires encore fringants : les Shadoks (qui habitèrent l’espace bien avant les mammouths…)

C’est tout pour aujourd’hui !

(Photo : Valtteri Mulkahainen)

À propos de mémoire, je sais que Dom La Nena est déjà passée ici jeudi dernier. Mais, je viens de la croiser, en concert pour l’inauguration de l’Hôtel Dieu de la grand ville à côté de chez moi. Et elle m’a même offert, comme prix du meilleur danseur, son dernier disque. Que j’ai donné du coup à ma partenaire du moment, une charmante dame lisboète, et à son mari. Qui m’ont appris qu’ils avaient vu la belle et pétillante violoncelliste en concert avec Piers Faccini. Waouh ! ai-je pensée. Puis j’ai retrouvé cette vidéo.