Rêver d’autre chose

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16

“Un rêve de notre époque…”

*

C’est le qualificatif que donnait Isabelle Rivière (journaliste spécialisée du “gotha”, ce matin sur France Inter pendant mon petit-déjeuner, au mariage du jour entre Meghan Markle et le Prince Harry.

Événement planétaire auquel il est difficile d’échapper, avouons-le. Au point que même abcdetc n’a pas trouvé (ni vraiment cherché) d’autre sujet pour ce samedi.

Un événement à 34 millions d’euros (environ 2,3 millions pour la cérémonie et le reste pour le dispositif de sécurité), ça ne met pas le rêve à la portée du premier venu.

Mais l’investissement promet d’être rentable, puisque les retombées économiques sont estimées à plus d’un milliard ! Au moins 500 millions pour le tourisme royal, 300 millions de droits télé, afin de permettre à 3 milliards de personnes de suivre l’événement, et plus de 100 millions pour les produits dérivés. Une dérive qui va jusqu’aux préservatifs “princiers” à 11,50€ les 4, dans une boîte qui joue God Save the Queen !

Pour ma part, je me contenterai du sick bag… et de poursuivre mes rêves, plus abordables !

(Photos : Tolga Akmen, Leon Neal, Emilio Morenatti,
Kirsty Wigglesworth, Phil Noble, Paul Ellis, DR)

Allez, plutôt que le retour de la royauté qui nous pend au nez (mais sans héritier à marier), je préfère fêter l’anniversaire de Grace Jones, qui a 70 ans aujourd’hui, et du tube qui nous l’a fait connaître, paru en mai 1981…

Avec :

  1. Grace Jones, bien évidemment
  2. Le groupe 2227, qui a proposé une légère variante avec I’ve seen that head before
  3. Natassa Bofiliou
  4. Kovacs
  5. Milva
  6. Et… Grace Jones, toujours là. Cet enregistrement date de 2010, mais elle chante encore aujourd’hui