Ça s’arrose ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21

“The concept of global warming was created by and for the Chinese in order to make U.S. manufacturing non-competitive.”
Donald J. Trump, 6 novembre 2012
“Snowing in Texas and Louisiana, record setting freezing temperatures throughout the country and beyond. Global warming is an expensive hoax!”
Donald J. Trump, 28 janvier 2014
“Give me clean, beautiful and healthy air – not the same old climate change (global warming) bullshit! I am tired of hearing this nonsense.”
Donald J. Trump, 28 janvier 2014

*

Encore trois citations comme hier. Mais toutes du même, devenu président de la “première puissance mondiale” depuis ces sinistres déclarations. Et qui n’a pas changé d’avis depuis.

Loin de moi l’illusion de faire basculer quelque opinion que ce soit, surtout celle des (nombreux) cons, auxquels il est difficile de faire comprendre la différence en même temps que le lien entre climat et météo.

Bref, après avoir battu fort discrètement le record de température relevée sur terre pour un mois d’avril, avec 50,2°C à Nawabshah le 30 avril dernier, le Pakistan a retrouvé des températures de saison. Mais les saisons deviennent plus chaud et le thermomètre dépasse allègrement les 42°C (soit 108° en Fahrenheit, ce qui est encore plus impressionnant) dans plusieurs villes du pays.

Alors les habitants se rafraîchissent comme ils peuvent, s’arrosent abondamment, boivent autant que leur permet le ramadan… et meurent. On dénombrait déjà 65 victimes de la chaleur à l’heure où j’ai trouvé les images du jour.

Mais on est loin d’un autre record, celui de la canicule de 2015, qui a causé 1200 victimes.

À part ça, le réchauffement climatique n’est qu’une fake news, une supercherie chinoise ou une vérité alternative*.

(Photos : Akhtar Soomro, Fareed Khan, Qaisar Khan,
Shahzaib Akber, Rizwan Tabassum)

* À moins que la justice européenne (saisie par onze familles, c’est peu mais il y a un début à tout) reconnaisse la réalité du réchauffement climatique… et la responsabilité de certains dans cette catastrophe tellement annoncée qu’on finirait par ne plus y croire.

En cherchant une musique actuelle au Pakistan, j’ai croisé beaucoup de groupes de métal, plus ou moins heavy. Ce qui ne fait pas vraiment baisser la température.

Le Mekaal Hasan Band propose quelque chose d’un peu plus plus doux…