Patte de lapin et cuisses de grenouille

,

Slide 1

“Et la peur se corrige-t-elle ?
Je crois même qu’en bonne foi
Les hommes ont peur comme moi.”
Jean de La Fontaine, Le Lièvre et les Grenouilles

*

Si je connaissais – comme beaucoup – les fables du Lièvre et de la Tortue ou de La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf, je n’ai découvert Le Lièvre et les Grenouilles, dont je vous propose quelques vers en exergue, qu’en cherchant un citation qui réunisse lièvre et grenouille.

Parce qu’en voyant courir le lièvre du jour qui fuit devant les flammes qui ravagent – une fois encore – la Californie, j’ai pensé à la fameuse Fable de la Grenouille, qui meurt bêtement dans sa casserole d’eau qui chauffe lentement.

Mais le lièvre n’est pas con et il n’aime pas se bruler. Et si sa maison brûle, il regarde droit devant lui. Et la peur le fait courir davantage.

Pendant que meurt la grenouille à petit feu !

Et nous ?

Qui regardons ailleurs (pour finir avec la citation chiraquienne) ou qui ne courent qu’après des ombres, de pouvoir ou d’avoir, des promesses d’encore plus ou d’un peu moins, des futilités, des promesses de lendemains qui chantent. Ignorants, indifférents ou inconscients, de la mort qui nous rattrape, du temps qui fuit, des vanités en pagaille…

En cherchant à retrouver la photo du lièvre entraperçue il y a quelques jours et qui me trottait dans la tête, j’ai croisé cette vidéo. Où le jeune Oscar Gonzalez vient au secours d’un autre lapin, piégé dans les flammes d’un autre incendie californien, en décembre dernier.

Et je me suis demandé si quelqu’un nous viendrait en aide avant qu’il ne soit trop tard. À part nous…

(Photo : Noah Berger)

 

En cherchant une chanson qui parlait de lièvre ou de lapin, j’ai redouté de tomber sur Chantal Goya, que j’apprécie plus devant la caméra de Godard que derrière un micro.

Alors, j’ai cherché en anglais. Et j’ai déniché Rabbit Song, interprétée par les Australiens de Boy & Bear.