A bout de souffle

Slide 1

« “Qu’est ce que c’est “dégueulasse” ?»
Jean Seberg, alias Patricia, dans À bout de souffle

*

Je sais, j’avais déjà utilisé le titre du premier film de Godard en guise de titre, il y a moins de deux mois. Mais je n’avais pas encore – à ma connaissance – utilisé la dernière phrase en guise de citation du jour.

Voilà donc qui est fait.

Et à part ça ? Rien.

Un peu besoin de souffler. À cause de quelques dégueulasses à oublier et autres péripéties sans joie.

Alors, même si je me suis trompé en voyant la photo ci-dessus parmi les images du jour d’un confrère, prenant à première vue ce salsifis des prés (Tragopogon pratensis photographié ici en Allemagne) pour un pissenlit (du genre Taraxacum), j’ai soufflé symboliquement pour que s’éparpillent les soucis, la fatigue et les petites pointes d’angoisse sans importance.

Voilà.

(Photo : Patrick Pleul)

Du À bout de souffle de Godard à celui de Nougaro, puis du Blue Rondo a La Turk de Dave Brubeck à la Marche turque du 3e mouvement de la Sonate pour piano no 11 en la majeur de Wolfgang Amadeus Mozart sur laquelle le rappeur étasunien Mac Lethal (de son vrai nom David McCleary Sheldon) a accepté le défi proposé par une professeur de musique qui voulait le citer en exemple à ses élèves, sans leur faire écouter de gros mots !

Mission accomplie ? En tout cas c’est rigolo.

Et il a du souffle…