Trop ou trop peu ?

, ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

Et si l’aventure humaine devait échouer
Titre d’un livre de Théodore Monod

*

2.500 manifestants d’extrême-droite  hier soir dans les rues de la petite ville allemande de Köthen… Comparé aux 100.000 recensées samedi dans les rues de France et aux centaines de milliers qui ont marché pour le climat à travers le monde, c’est peu.

Mais, hier aussi lors des législatives suédoises, les électeurs ont accordé 18% des voix au parti local d’extrême-droite, les Démocrates (sic!) de Suède.

Pendant que l’écologie, dont notre nouveau ministre nous a gentiment rappelé qu’elle devait être pragmatique plutôt que politique, stagne lamentablement (même en Allemagne, où les Verts ne font plus recette et se voient distancés par l’extrême droite), l’extrémisme se porte bien. Merci !

Même si les commentateurs se consolent en disant qu’ils sont encore loin du pouvoir, les nationalistes, extrémistes, néofascistes, racistes, etc. gagnent du terrain dans toute l’Europe, et leurs “idées” progressent dans les esprits et dans les urnes.

Alors ?

Je ne sais pas. Je constate. Et, pensant aux événements de ce weekend (et à notre président pragmatique élu pour faire barrage à l’extrême-droite), je me dis qu’il ne suffit pas de marcher pour changer le monde…

(Photos : Alexander Becher, Hannibal Hanschke, Odd Andersen, Jens Meyer, Sebastian Willnow, DR)

Il n’y a pas que mes idées qui datent d’une autre époque. Mes connaissances en chanteuses allemandes aussi, qui s’arrête à Nina Hagen. En commençant par Marlène Dietrich !

Bref.

Grâce à un billet de blog qui me donnait quelques pistes pour apprendre l’allemand en chantant (avec un tiers d’artistes chantant en … anglais), j’ai trouvé cette vidéo d’Yvonne Catterfeld, Guten Morgen Freiheit. Un titre que je n’ai même pas eu besoin de Google pour traduire par Bonjour la liberté.