Arrêt – Reprise

,

Slide 1

“J’ai fait tant de projets qui sont restés en l’air
J’ai fondé tant d’espoirs qui se sont envolés
Que je reste perdu, ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel, mais le cœur mis en terre…”
Charles Aznavour

*

Il faudrait que j’arrête de fumer, comme de grossir ou de me poser des questions inutiles et sempiternelles. Mais je préférerais démarrer, entreprendre, commencer, amorcer, initier (entre autres dizaines de synonymes). Ou alors juste arrêter de travailler dans le travail qui me paye.

Mais ce n’est pas encore pour aujourd’hui.

Aujourd’hui, c’était donc la reprise au travail, comme pour ce blougui.

Et le monde qui continue sa course. Comme la vie.

Sauf pour certains.

Charles Aznavour, évoqué en citation du jour, est donc finalement mort à 94 ans, ai-je appris au moment d’écrire ce billet. Rejoignant les plus de 800 victimes du tsunami qui a frappé l’Indonésie ce weekend. Et Pétillon, dont je viens d’apprendre qu’il se prénommait René, comme un des personnages récurrents des nouvelles que j’écris parfois.

J’aurais pu vous mettre plein de photos pour accompagner ces avis de décès. Ou plein des dessins de Pétillon, que je ne retrouverai plus le mercredi dans les pages du Canard enchaîné. Mais, pour ne pas forcer et rester dans le sobre, j’ai juste choisi ce mur d’Angoulême, sur lequel s’envole depuis le siècle passé, le “fameux” Baron Noir, que les moins de 20 ans ne connaissent peut être pas, mais dont je savourais les aventures dans les pages du Matin de Paris. Qui lui aussi est mort, il y a longtemps.

Quand “j’avais vingt ans” et que “je caressais le temps”, pour reprendre et finir avec Aznavour.

(Photo : DR)

La mort du “géant” de la chanson française ne me fait pas oublier qu’Otis Rush, “légende” du blues, nous a aussi quitté samedi.

La mort continuera longtemps de nous filer le blues, survenant trop souvent au mauvais moment.

Right Place, Wrong Time… Une chanson de circonstance.