Opportuniste(s)

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16

“On a que ce qu’on mérite.”

*

Je suis aussi désolé que confus de ne mettre en exergue que cette phrase toute faite, que je déteste comme beaucoup de ses semblables. Je ferais mieux de m’occuper de ce que j’aime, je suis bien d’accord. Et je me demande si la fréquentation des photos d’actualité ne renforce pas mes penchants à la misanthropie ronchonne.

Bref.

J’ai entendu hier soir, dans le journal de 19h de la radio nationale, des nouvelles de Theresa May, dont l’arrivée au congrès annuel du Parti conservateur à Birmingham a été marqué la chorégraphie quelque peu surréaliste à laquelle la Première ministre britannique s’est livrée, sur un tube d’Abba, Dancing Queen. Ce qui frise autant le ridicule que le crime de lèse majesté…

Mais a peut être permis de dérider l’assistance après le passage de son camarade de parti, Geoffrey Cox.

Et avant un énième discours sur le brexit, dont Theresa May a encore affirmé qu’il sera l’occasion de lendemains qui chantent : “Je crois passionnément que le meilleur est à venir et que notre avenir est plein de promesses.”

Je me suis demandé si les électeurs anglais connaissaient la phrase d’Henri Queuille (1884-1970), popularisée par Charles Pasqua et Jacques Chirac : “Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.”  Devise toujours d’actualité, que j’aurais pu reprendre en exergue, si je ne l’avais déjà fait il y a quelques années déjà.

J’ignore si d’aucuns politiques de par chez nous oseront nous promettre en retour que le “meilleur est à venir”, mais pour ce qui est du slogan affiché sur la scène de Birmingham, il me semble pouvoir se partager entre tous les opportunistes qui se partagent le pouvoir.

Ou qui ont bien du mal à le partager.

Le même journal radiophonique sus-cité évoquait le retour de Gérard Collomb dans “sa” ville de Lyon, le jour de sa fête !

J’ai hésité à mettre une photo de l’événement dans ce blougui. Mais je n’ai pas vraiment cherché celle-ci, où l’on sent bien que le “seigneur” de la grande ville à côté de chez moi où j’ai de moins en moins envie de vivre (son fief) n’est pas vraiment près de danser. Et d’ailleurs sur quel pied ?

Et que personne ne s’avise de dénoncer la poignée de main que j’ai échangée ce soir avec cet homme. J’espère qu’il n’y a pas eu de photo !

(photos : Oli Scarff, Sean Smith, Rui Vieira, Romain Lafabregue)

Vous ne pensiez quand même pas que j’allais vous proposer d’écouter Abba. On n’est pas samedi…

Le journal radiophonique a aussi annoncé la sortie d’une compilation de soutien à SOS Méditerranée, dont l’Aquarius est privé de pavillon. Et dont je doute que le successeur de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur, quel qu’il soit, décide de lui accorder de naviguer sous pavillon français… Mais vous pouvez toujours signer la pétition pour le demander. Ou participer aux rassemblement de samedi (même à Lyon) pour manifester votre solidarité avec ceux qui n’accomplissent que leur (notre) devoir d’assistance aux personnes en détresse en mer.

Bref.

Parmi les 30 titres de la compilation Tous dans le même bateau, j’ai choisi J’ai marché jusqu’à vous, par HK (Kaddour Hadadi).

Parce que la chanson est belle et aussi parce qu’elle redonne sa noblesse aux marcheurs…

On n’a pas toujours ce qu’on mérite.