La chance que vous avez !

, ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

“On pouvait parler très librement, la seule chose qu’on n’avait pas le droit de faire, c’est de se plaindre…”

*

Quand je cite Emmanuel Macron, citant Yves de Gaulle, citant son grand-père, j’hésite à mettre des guillemets, de crainte que vous puissiez penser que – moi aussi – j’ose tout, et que ce soit un signe de reconnaissance

Je ne vais pas ajouter mes commentaires indignées à ceux qui ont suivi cette nouvelle (mais sans doute pas dernière) saillie de notre président. Je remarque juste pour ma part que le grand Charles (notre plus grand président avec 1.93 m…) n’a pas toujours eu de quoi se plaindre, notamment lors de son séjour de quelques années en Angleterre où, entre son appel du 18 juin 1940 et son discours à “Paris libéré”, il n’a pas réussi à apprendre correctement l’anglais tout en énervant suffisamment les alliés pour qu’ils oublient de l’inviter à Yalta.

Comme exemple d’abnégation à ressortir au peuple de France, c’est plutôt du genre fourbe (pour citer un mot qu’affectionne mon fils).

Les millions de pauvres (retraités ou non) que compte notre pays ont dû apprécier le conseil. Et s’ils n’ont pas de quoi se payer du pain qu’ils mangent leur brioche…

Ou qu’ils avalent les couleuvres de leur président.

Ou n’importe quoi si ça leur chante. Comme ces deux (drôles de) citoyens du monde, dont j’ai eu des nouvelles en cherchant les propos macronesques dans les actualités du jour.

Le premier, étasunien, a avalé trop de viagra et voir “définitivement rouge”, ce qui pourrait bien arriver à nombre de mes concitoyens, même sans pilules bleues.

Le second, japonais, a dû être opéré parce que son estomac contenait … 8 kilos de pièces de monnaie, ingérées à cause d’une maladie de Pica, dont j’ai découvert aujourd’hui l’existence, et qui conduit à avaler n’importe quoi.

Un cas qui pourrait inspirer notre président à plus d’un titre.

J’ai pour ma part été intrigué plus qu’inspiré par la photo qui illustrait l’article à propos du Japonais. Et, en allant chercher un peu, j’ai découvert que cette image (la première de la série du jour) illustrait également un article sur un traitement contre la maladie de Parkinson, un autre sur le Modicare, le nouveau système de santé imaginé par le Premier ministre indien, un troisième sur les pannes causées par la chaleur dans les hôpitaux japonais, ou encore une publicité pour un avocat étasunien spécialiste des escarres (?)… Entres autres sans doute.

J’ai retrouvé la vieille dame japonaise dont la série de photos est vendue à petits prix par une banque d’images et je suis fier d’en faire profiter gratuitement les lecteurs d’abcdetc, reprenant pour le coup la fin de l’interpellation présidentielle provocatrice aux retraités de Colombey-les-deux-Églises :

“On ne se rend pas compte de la chance qu’on a.”

(Photos : DR)

(Photo : Martin Sylvest)

On en a moins entendu parler que d’Aznavour, mais Kim Larsen était lui aussi une star dans son pays, au Danemark, où il est mort dimanche dernier à l’âge de 72 ans. seulement…

Il était donc juste qu’abcdetc lui rende un hommage mérité. Avec une même chanson, This is my life, interprétée à quelques années d’intervalle, en 1978 avec son groupe Gasolin et en 2016 avec son nouveau groupe Kjukken.

Moi aussi, en 38 ans j’ai ralenti le rythme…