Marcher ou ne pas marcher ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28
Slide 29
Slide 30
Slide 31
Slide 32
Slide 33

« Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants… Car les puissants ne travaillent qu’à marcher sur nos vies. »
William Shakespeare

*

Je remercie au passage tous les contributeurs des différents sites de citations qui me permettent de compléter une culture trop souvent lacunaire, comme aujourd’hui avec William Shakespeare dont j’ai vu bien peu (et lu encore moins) de pièces. Et je remercie particulièrement la rédaction du Monde diplomatique qui m’a donné la source exacte de la citation du jour (Henry IV, pièce écrite entre 1596 et 1598) en tête d’un article titré « Les voix de ceux qu’on n’entend pas » figurant dans un dossier « Comment naissent les révolutions ? »

Un dossier d’une dizaine d’années mais diablement d’actualité. Non ?

Une actualité où domine peut-être le jaune, mais qui n’est ni rose, ni vraiment verte.

Alors que la COP24, qui s’est ouverte dimanche dernier à Katowice en Pologne, dresse le triste constat de la non application (tellement prévisible) de l’accord de Paris, signé avec triomphalisme il y a 3 ans, les émissions de CO2 repartent à la hausse dans les pays riches, selon un communiqué publié aujourd’hui par l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Et mes concitoyens qui, en réaction et en conscience, envisageaient de participer samedi prochain à la marche pour le climat ont été invités à rester à la maison par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, hier depuis l’assemblée nationale :

« J’espère, et j’invite même les organisateurs à ne pas vouloir maintenir cette manifestation. »

Le même ministre de l’Intérieur qui aujourd’hui, depuis le sénat cette fois, a demandé la même chose aux gilets jaunes :

« J’appelle les Gilets jaunes à ne pas se rassembler à Paris samedi prochain. »

Que personne ne marche ! Étrange interpellation de la part d’un des Marcheurs de la première heure…

À moins que ce ne soit un discret (et maladroit) soutien au Téléthon, dont j’apprends à l’instant qu’il se déroule aussi ce weekend.

Quoi qu’il en soit, ni les gilets jaunes ni les défenseurs de l’écologie ne semblent à l’heure qu’il est décidés à obéir aux ordres feutrés du ministre. Ça risque donc de marcher en tous sens samedi prochain dans la capitale. Et ailleurs…

Comme dimanche dernier à Bruxelles d’où viennent les images du jour et où la marche pour le climat a réuni entre 65 et 75.000 personnes.

Sans incidents !

(Photos : Thierry Monasse, Mathieu Golinvaux, François Walschaerts, Dominique Bernadaux, Guillaume Woelfle, Romy Arroyo Fernandez, DR)

Radiohead, c’est comme Shakespeare : je suis loin d’avoir tout écouté. Mais j’ai appris que le leader du groupe, Thom Yorke avait réalisé tout récemment une chanson en collaboration avec Greenpeace, Hands off the Antarctic, qu’il présente avec ces mots :

« Ce morceau est dédié à l’arrêt de la marche impitoyable de ces lourds pas. L’Antarctique est une nature sauvage, et ce qui se passe là-bas nous affecte tous. C’est pour cela que nous devons la protéger. »