Tuer le père Noël ?

Slide 1

“C’est la LUCIDITÉ, la fautive, elle met les poètes en lambeaux, elle qui vous apprend un jour que le père Noël n’existe pas. Elle qui vous bouffe l’enfance.”
Pierre Perret

*

Pierre Perret à une semaine d’intervalle dans abcdetc. En cette période de vœux à tout va, j’espère que ça lui portera chance.

Comme je souhaite bonne chance à tous les enfants du monde, proches ou lointains. Ceux qui croient encore au père Noël. Ceux qui n’y croient plus. Ceux qui savent déjà, tellement lucidement, que ce bonhomme est un symbole d’une mondialisation pas forcément heureuse. Et ceux qui n’y croient pas encore, bercées dans les bras de leur mère qu’ils confondent encore avec le monde. Qu’ils profitent.

Cette année encore, je n’ai pas eu besoin de sortir la crèche sud-américaine minuscule pendue 365 jours par an au miroir de l’entrée, je n’ai pas acheté de sapin, ni naturel ni artificiel (en attendant l’invention à laquelle je réfléchis du véritable sapin écolo), je n’ai pas dessiné d’étoiles sur les vitres dont je retarde toujours le nettoyage…  Et j’ai décidé de déroger à la classique galerie de pères Noël.

Après avoir déniché une trentaine d’images, du Japon à La Russie, en passant par le Sénégal, l’Italie ou la Pologne (et j’en passe), je n’ai gardé que la première que j’avais trouvée, au début du mois déjà, en provenance de Chennai.

Les Indiens ont toujours une certaine longueur d’avance. Et la photographie m’a inspiré comme une pulsion de décapiter le père Noël. Pas pour tuer le rêve mais pour le réinventer. Si possible. Utopique ? “L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé”, m’a rappelé cette phrase de Théodore Monod que j’ai retrouvée cette semaine, qui complète de belle manière la citation que je reproduis souvent dans ces pages.

Bref.

Oui, il y a des jours où me viennent des envies de meurtre (symbolique je vous rassure) pour que la vie se réinvente. Et cette période de Noël, qui coïncide avec le solstice d’hiver et l’espoir du retour de la lumière, de la renaissance de la nature, du réveil de notre humanité, m’inspire peut-être…

Je fêterai donc Noël, traditionnellement ou pas, en souhaitant cette année encore “la paix sur la terre aux hommes de bonnes volonté” (et aux femmes et aux enfants aussi, oui…)

(Photo : Arun Sankar)

Et vous trouverez des galeries de père Noël à travers le monde
plein partout sur le web ailleurs.

Et en pensant aux indigestions (et pas seulement de pères Noël) à venir…

J’ai reçu ça cette semaine. Un clip de la chanson Circus annonçant la sortie du disque Tightrope (tout un programme !) du groupe Bigger.