Regards sur 2018 : Août

,

Slide 1
Slide 2

“Ce qui me fait peur, c’est de faire partie des humains. On m’a souvent reproché de mépriser ces derniers, en vérité ce sont les humains tournés vers eux-mêmes que je n’estime pas, les esprits étriqués, les Narcisse et les arrogants.”
Brigitte Bardot (Larmes de combat)

*

Mon hommage à ceux qui refusèrent la Légion d’honneur se poursuit donc aujourd’hui et jusqu’à la fin du mois. Avec donc une citation de celle qui accepta quand même de représenter Marianne pour son buste officiel.

Bref.

Deux photographies de paix.

En provenance d’Inde le 9 août, au lendemain de l’anniversaire de Hiroshima et de Nagasaki, avec la litanie de plus jamais ça dans un monde encore tellement traversé de trop de guerres.

Comme au Yémen, où il reste encore des murs debout, et une femme au moins pour y inscrire – elle aussi – son désir de paix. C’était le 22 août.

 

Mon désir de paix, qui me vaut d’être taxé de pacifiste, d’idéaliste ou d’utopiste (j’en passe de moins gentils…)

Mais je préférerai, toujours j’espère, être du côté des doux rêveurs que des pragmatiques arrogants et étriqués, comme dirait BB.

Et de citer de nouveau (quatre jours après) Théodore Monod :

“L’utopie est simplement ce qui n’a pas encore été essayé.”

(Photos : Francis Mascarenhas, Mohammed Huwais)

Van Morrison, George Harrison, Joan Baez, Nino Ferrer, Renaud et Julien Clerc, Aretha Franklin et quelques autres tubes du passé français, italien, indien, sud-africain, capverdien, croate ou belge…

J’ai bien cru en explorant les articles d’août sur abcdetc que je ne trouverai pas de nouveauté à vous faire (re)découvrir.

Heureusement, le 13 août, dans un moment de lenteur, je faisais connaissance avec Anandi Bhattacharya, saluée par la presse musicale anglo-saxonne, mais que mes confrères français ne semblent toujours pas avoir détectée dans leurs radars (trop étroits ?).

Vous allez pouvoir frimer (encore, j’espère) avec votre avant-gardisme.