Ouverture des soldes

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14

“C’est sur la vérité que l’éloge se fonde.”
Népomucène Lemercier (1771-1840)

*

Je suis à peu près sûr que – pas plus que moi – vous ne connaissez pas Népomucène Lemercier, qui fut le premier légionnaire d’honneur (je ne sais pas si on dit comme ça mais j’aime bien) à renvoyer son ruban, pour marquer sa réprobation à la proclamation de l’empire par Napoléon. Mais je le cite et invoque la vérité (et vous glisse malgré tout le lien vers la page Wikipédia de Népomucène) parce que je me suis laissé induire en erreur par le même Wikipédia et sa page sur les personnalités qui refusèrent la légion d’honneur. Car, en effet, selon la grande chancellerie du machin (plus fiable), Marcel Aymé, Georges Brassens, Simone de Beauvoir, Albert Camus, Jacques Prévert et d’autres ont juste manifesté leur opposition au ruban sans qu’il soit question qu’ils en soient décorés. Fin de la rubrique, donc…

Bref.

Vu le nombre de récipiendaires, certains pourraient penser que la Légion d’honneur est concernée par les soldes qui s’ouvraient ce matin dans notre pays. Mais je pense que peu d’entre vous seraient intéressés.

Par contre, en allant acheter vos vêtements au rabais, vous pourrez avoir une pensée pour ceux et surtout celles qui les fabriquent.

Le Bangladesh, avec 30 milliards de dollars d’exportations annuels, est devenu le deuxième pays textile du monde, derrière la Chine. Et le secteur de la confection emploie exploite 4 millions de travailleurs.

30 milliards divisés par 4 millions, ça fait 7500$. Mais les ouvriers des 4500 usines du pays sont loin de gagner autant. Leur salaire a enfin été porté à 95 dollars mensuels (8000 takas) grâce à une augmentation de 51 % en fin d’année dernière. Ce qui peut paraître considérable en pourcentage, mais correspond juste à une revendication formulée en 2013 lors de grèves géantes. Et ne permet pas de compenser 5 années sans hausse de salaire, mais pas sans hausse de prix.

Les ouvrières de Dacca et de plusieurs autres villes, se sont donc à nouveau mises en grève et manifestent depuis plusieurs jours pour revendiquer juste un droit à vivre dignement. Plus de 10.000 personnes ont défilé aujourd’hui dans les rues de la capitale où les forces de l’ordre ont riposté à quelques jets de pierre à coups de gaz lacrymogène, de balles en caoutchouc et de canons à eau. Bilan : 1 mort et 50 blessés.

Plusieurs enseignes occidentales qui se fournissent au Bangladesh (H & M, Walmart, Tesco, Carrefour, Aldi…) avaient demandé des investissements (1 milliard de dollars) pour sécuriser les usines, suite à l’effondrement du Rana Plazaqui avait causé 1.130 victimes en 2013.

Mais ils n’ont pas pensé à sécuriser la vie quotidienne des travailleurs.

Entre deux recherches du meilleur prix, cherchons l’erreur.

PS : J’ai laissé les prix en dollars dans cet article et vous laisse le soin de faire la conversion. Pour ma part, j’ai déjà dû traduire tout seul des informations introuvables en français… pourtant fournies par l’AFP.

Cherchez l’erreur (bis).

(Photos : Salahuddin Ahmed, Zabed Hasnain Chowdhury,
Asif Mahmud Ove, Mamunur Rashid, Abdullah Apu)

Sans trop de rapport, sauf élastique…

Elastic Days, c’est le titre du nouvel album du guitariste Joseph Donald Mascis, plus connu sous le nom de J Mascis (que je ne connaissais personnellement pas plus que son groupe Dinosaur Jr avant la réception de cette lettre d’infos il y a 30 minutes).

C’est aussi le titre de la chanson du jour. J’espère qu’elle vous plaira, sinon je la solde.