Il va y avoir du sport

Slide 1
Slide 2

Je ne suis pas sûr de continuer dans les citations dessinées, qui m’obligeraient aussi à changer la maquette pour séparer photos et dessin. Mais puisque l’information du jour m’a fait penser à ce dessin de Serre. Allons-y !

*

L’information du jour m’a été donnée par une photo chez un de mes confrères et elle a été confirmée à la fois par La Croix et par L’Équipe. C’est donc du sérieux.

Déjà présent officiellement dans le football et le cricket, le Vatican a annoncé jeudi la création de sa Fédération d’athlétisme, qui regroupe une soixantaine d’athlètes : religieuses, prêtres, gardes suisses et autres ouvriers de la principauté. Le plus jeune membre de l’équipe du Saint-Siège est un garde suisse de 19 ans et le plus âgé, qui a quand même 62 ans, est un professeur de la bibliothèque apostolique du Vatican.

Validés par le Comité olympique italien, ces sportifs devraient s’aligner dans quelques compétitions internationales sous le drapeau du Vatican, avant – peut-être – de faire flotter leur bannière aux Jeux olympiques. C’est en tout cas le voeu du président de leur fédération, Mgr Melchor Sanchez de Toca y Alameda (rien que ça), qui avoue que c’est « un rêve, mais pas à court terme ».

En tout cas ça m’aura permis un article facile en cette fin de semaine où je ne tiens pas pour ma part la forme olympique.

En témoigne la chute que j’ai trouvée, où je regrette que les prêtres ne se soient pas mis à l’haltérophilie, qui rime et les aurait peut être ainsi détournés de la pédophilie, que trop d’entre eux pratiquent encore. Ajoutant une mise en garde à ces braves ecclésiastiques, car athlétisme rime plutôt avec athéisme.

Je sais… Mais bon, les JO ne sont pas pour cette année.

(photos : Andrew Medichini, Paul Haring)

Juste avant de pondre ce billet paresseux, une lectrice de Saint-Nazaire m’a informée de la mise en vente de billets à tarif réduit pour Les Escales qui se dérouleront dans sa ville fin juillet prochain. Petit à petit, le calendrier de mes mois de parenthèse se remplit.

Bref.

Salif Keita ne sera pas sur la scène des Escales et, à 70 ans, il nous annonce sa retraite, avec un dernier disque, Un autre blanc. dont le titre qu’il nous donne à découvrir s’intitule… Tonton. Clin d’œil !