Un peu de hauteur,
de distance, de silence
(en cherchant autre chose)

Slide 1

Je ne vous regarde pas de haut : je plane !

*

Je n’ai même pas pris le temps de chercher une citation.

Trop besoin de souffler, de prendre le large, du temps, de la hauteur, de la distance. Peu-être même de la largeur et autres dimensions. Allez savoir.

Alors, quand j’ai trouvé cette image aérienne d’un camp de réfugiés syriens dans la vallée de la Beka, je suis resté un moment suspendu, revenant juste sur terre pour retrouver la photographie dans un article de Courrier international, qui nous apprend que c’est le pire hiver pour des milliers de personnes (un million de Syriens sont réfugiés au Liban, attendant toujours la fin d’une guerre dont on voudrait nous faire croire qu’elle est terminée…)

Puis je me suis tu, ne sachant plus quoi ajouter à toute la violence du monde. Ou quoi retrancher ?

(Photo : Joseph Eid)

Un peu fainéant aussi pour chercher la musique du jour, je suis passé par chez FIP, où j’ai fait la connaissance de Júníus Meyvant, encore un Islandais !, dont le prochain album est prévu pour le 25 de ce mois.

C’est donc comme une exclusivité en avant-première que je vous propose. Quand même !