Sagement

Slide 1

“Le temps ne fait rien à l’affaire
Quand on est con, on est con…”
Georges Brassens, Le Temps ne fait rien à l’affaire

*

Ce dimanche, les manifestants étaient moins nombreux à Auckland qu’à Paris la veille. Mais il faut quand même relativiser : la Nouvelle-Zélande ne compte que 4,8 millions d’habitants.

Quatre mille personnes se sont donc réunis à Auckland à l’appel de l’organisation Love Aotearoa Hate Racism (Aimer la Nouvelle-Zélande – dont Aotearoa est le nom maori – et haïr le racisme) et d’autres associations antiracistes et d’aide aux migrants.

Parmi tous ces manifestants, abcdetc a remarqué la présence de John Sato, l’un des deux derniers survivants parmi les Japonais engagés dans l’armée néo-zélandais durant la Seconde Guerre mondiale. Un vétéran de 95 ans qui n’a pas hésité à prendre deux bus pour venir depuis chez lui, à Howick, pour témoigner de sa solidarité avec les 50 victimes de l’attentat du 15 mars à Christchurch. Et exprimer son incompréhension devant la haine…

Soutenu par un policier… en gilet jaune et l’acteur Bruce Hopkins, John Sato a sans doute considéré qu’il était plus utile de venir manifester que de rester sagement devant sa télévision. Contrairement aux conseils idiots de notre président qui n’a pas pu s’empêcher de déborder encore une fois en recommandant la “sagesse” à Geneviève Legay, blessée samedi dernier à Nise dans une manifestation jugée “illégale”…

La sagesse (contrairement à la connerie) est un truc de vieux, répondais-je jadis aux personnes qui me demandaient des nouvelles de la sagesse de mes enfants. Et visiblement Macron n’a pas conscience qu’il n’a pas atteint l’âge de donner des leçons.

Il pourrait pourtant s’inspirer de plus jeune que lui, comme la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern. Cette digne représentante de la minorité de femmes dirigeantes de notre planète (5%) a fait “du bon boulot” selon ses concitoyens et n’a pas hésité à se voiler en signe sincère de solidarité avec les victimes mais aussi “de sympathie et d’amour à l’égard de toutes les communautés musulmanes”, comme elle a conseillé de le faire à Donald Trump venu lui apporter son soutien.

Un geste salué dans le monde entier et jusqu’à Dubaï, où la photo a été affichée sur le Burj Khalifa, le plus haut bâtiment du monde (830 mètres), accompagnée du simple message “سلام – Peace” (Paix, pour les lecteurs non trilingues).

Pendant ce temps, Macrion reste sagement accroché aux murs de nos mairies comme à ses convictions. Et il continue de planer, bien plus haut que les gratte-ciel de Dubaï.

(Photos : Fiona Goodall, DR)

À propos de marcheur…

J’ai aussi appris aujourd’hui, la mort de Scott Walker, dont certains confrères me rappellent qu’il a inspiré David Bowie, Tindersticks, Pulp ou Radiohead.

Et dont je me souviens pour ma part qu’il fut inspiré par Brel. Qu’il marche en paix à sa rencontre, vers le paradis ou ailleurs.