En couleurs et avec des fleurs

Slide 1

“Il n’y a pas de précurseurs, il n’existe que des retardataires.”
Jean Cocteau

“Ceux qui élargissent l’horizon de la pensée sont des précurseurs. Mais bien souvent, comme Jean-Baptiste, ils prêchent dans le désert.”
Augusta Amiel-Lapeyre

“Ne soyez jamais un précurseur : c’est toujours au premier chrétien qu’échoit le plus gros lion.”
Saki

*

Sans parler de mes maigres talents divinatoires, je revendique aujourd’hui une certaine intuition, voire quelque prescience, qui ne m’ont pas valu que des satisfactions ni beaucoup de reconnaissance. De là à me poser en précurseur, il y a un pas (plusieurs même) que je me garde bien de franchir; même si je reste en marche.

Il y a cependant plusieurs années (neuf au moins) que abcdetc célèbre la holi, bien avant que cette fête indienne des couleurs devienne une mode occidentale et se décline sur tous les continents et tous mes confrères (et d’autres).

Ce n’est pas le printemps précoce de cette année qui a retardé ce marronnier que je continue d’honorer mais plutôt le dilettantisme auquel je m’adonne depuis maintenant plus d’un mois. Aussi, avec près d’une semaine de retard, n’ai-je sélectionné qu’une seule photographie, en provenance de Vrindavan, dans l’Uttar Pradesh. Mais vous en trouverez plein d’autres sur les sites de certains de mes fournisseurs (Reuters, Getty, EPA…) ou via votre moteur de recherche favori (comme celui-ci qui a consacré un “doodle” spécial à l’événement).

Quant à moi, il me reste encore à chercher ce qui n’a pas encore été détecté, à entreprendre quelques incursions dans je ne sais quelle précursion, à trouver une voix nouvelle pour formuler les idées qui me traversent et que je tente de retenir…

Et le redire aujourd’hui en couleurs et avec des fleurs.

(Photo : Raiyani Muharramah)

Si l’Inde exporte aujourd’hui ses couleurs, il y a bien longtemps que ses meilleurs produits à l’export sont la spiritualité et la non-violence.

Les 180 millions de musulmans indiens (15% de la population) expérimentent depuis quelques années et l’arrivée au pouvoir d’un Premier ministre issu d’un parti nationaliste et religieux que cette fameuse spiritualité, tellement appréciée des occidentaux, nourrit trop souvent la violence à leur égard.

Bref.

Sans rapport ? Une chanson qui rend hommage aux trois couleurs du drapeau indien. Qui appartient à tous…