Enfourcher le tigre ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3

« On peut arrêter la musique ? »
Mathieu Amalric, Tournée

*

Après le billet d’hier, j’ai reçu au moins trois commentaires (dont deux en message privé) me remerciant pour la musique. Bien sûr, ça me fait plaisir de dénicher puis de partager des petites pépites sonores glanées ici et là sur la planète. Mais ma timide confiance « littéraire » est toujours un peu plus fragilisée quand les échos de lecture leur passent à côté.

De là à arrêter la musique, pas question !

Bref.

A la réflexion, il est possible (probable ?) aussi que le lectorat d’abcdetc soit quelque peu allergique au football, dont il était question hier, même en filigrane. Rassurez-vous : même si les silhouettes d’aujourd’hui sont encore en contre-jour dans le soleil couchant, elles n’ont rien à voir avec le ballon rond. Mais plutôt avec les cerfs-volants, que ces enfants (adolescents ?) envoient dans le ciel de Katmandou.

Le rapport de ces images avec l’actualité planétaire, encore sidérée par une pandémie, ébranlée de conflits larvés ou en réveil, agitée de soubresauts démocratiques, à se demander s’il existe vraiment un pays où elle règne (la démocratie…), pourra vous sembler ténu. Mais j’ai décidé, je vous le rappelle, d’évoquer des bribes joyeuses, malgré tout, quand je peux en dénicher dans les photos du jour de mes confrères. Comme ces silhouettes dansantes.

Qui sont, je vous l’accorde, un peu en avance sur l’actualité, puisque ces enfants (adolescents ?) préparent le festival Dashain, qui marque la fin de la saison des pluies. Et qui commencera cette année le 23 octobre.

Festival aussi nommé Vijaya Dasami ou Mohani, et qui est la version népalaise du Durgā pūjā indien.

Au cas, probable, où vous ne soyez pas adepte de l’hindouisme ni familiarisé avec ses quelques millions de divinités, je vous renvoie à la page wikipedia de cette fête, ou à celle consacrée à Durga (ou Dourga), déesse à huit bras qui chevauche un tigre dans son combat contre le mal.

Ceci dit, et même si je m’en suis inspiré pour le titre du jour, je n’ai toujours pas compris pourquoi notre président a incité, en mai dernier, les artistes de notre pays à « enfourcher le tigre« .

Personnellement, je n’ai pas huit bras (ni quatre selon l’expression consacrée). Mais je ne suis pas un artiste.

Juste un blouguiste de passage sans velléité guerrière.

(Photos : Prabin Ranabhat)

Je peux bien avouer finalement que, si j’ai été jusqu’au Népal chercher les images du jour, c’est justement à cause de… la musique.

Car il me fallait une actualité sautante pour saluer la mort d’Eddie Van Halen, fondateur du groupe éponyme dont, même si je n’étais pas un fan absolu (comme du hard rock en général et pas seulement pour des raisons capillaires…), je n’ai pas pu manquer d’inscrire Jump dans la longue liste des morceaux qui ont rythmé ma vie…

J’espère que vous apprécierez, aujourd’hui encore.