Des fois, ça marche pas !

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4

« La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que des professionnels. »
Jacques Prévert

*

Dans ce monde parfois sans imagination au point de tristement se répéter, il y a toujours une guerre quelque part. Mais, dans la longue liste des conflits en cours que j’ai trouvée sur wikipedia, il en manque un.

Depuis le 27 septembre, les Arméniens et les Azerbaïdjanais se battent dans et pour le Haut-Karabakh. Un conflit comme une reprise d’une guerre du siècle passée, à laquelle, malgré l’aide des spécialistes en géopolitique, je ne comprends rien. Comme à aucune guerre.

Sauf que le goût du sang et des armes semble avoir remplacé celui des doudous (et de la poésie) chez beaucoup de mes « semblables ».

Sauf que les Turcs et les Russes se battent, là aussi, par  peuples interposés.

Sauf que, avec toutes les armes qui se fabriquent par le monde (1917 milliards de dollars soit 2,2 % du produit intérieur brut mondial en 2019), il faut bien s’en servir de temps en temps si on veut que le commerce et la croissance se maintiennent.

Mais des fois, ça marche pas ! Je veux dire les armes.

C’est ainsi que j’ai trouvé hier ces photos d’obus non explosés, atterris dans la ville de Stepanakert, capitale de cette région du Haut-Karabakh.

Et ça m’a fait sourire.

Un instant, seulement.

Car d’autres bombes explosent chaque nuit dans Stepanakert, dont les habitants se voient  de plus en plus contraints à la fuite. Et le bilan des victimes reste encore inconnu…

Et ce n’est pas fini.

Et Prévert me manque. Comme les mots. Comme…

Aujourd’hui, le prix Nobel de la Paix a été décerné au Programme alimentaire des Nations-Unis. Une récompense pour une agence onusienne parce que, comme me l’a glissé une de mes commentatrices, il n’y a pas d’homme ou de femme politique qui ne finisse pas par avoir du sang sur les mains.

Alors, pacifiquement, je ne conclus pas.

Des fois, ça marche pas… la paix !

(Photos : DR)

Plutôt que d’aller chercher une chanson d’un côté ou de l’autre de ce conflit (en Arménie, Azerbaïdjan, Russie ou Turquie…), j’ai repensé à … Casimir Zoba, alias Zao.

Si vous vous souvenez d’Ancien combattant, son tube planétaire et pacifiste de 1984, vous ne serez pas dépaysés avec ce Nouveau combattant chanté (décliné…) à 30 ans d’écart.

Rendez-vous en 2044 pour la même chanson ?