Si seulement…

Slide 1

“Un adulte, c’est un enfant qui a mal tourné.”
André Franquin, auteur de Gaston Lagaffe et des Idées noires (entre autres)

*

N’allez pas penser en regardant la photo du jour que j’ai des idées noires. Et prenez le temps d’adapter votre regard à l’obscurité.

L’un des avantages de ce blougui au regard tourné vers le monde est de me permettre de voyager. Je ne parle pas là des restrictions de nos déplacements en cette période particulière, mais de mon peu d’appétence pour le tourisme. Il y a des milliers d’endroits du monde que je ne visiterai jamais, pour diverses raisons : du sentiment d’illégitimité à voyager vers des destinations dont les habitants n’ont pas la même facilité réciproque, voire juste envie pour leur part de s’exiler pour venir chez nous, au manque de finances ou simplement de temps.

Bref.

La photo du jour nous emmène, pour la douzième fois depuis qu’existe ce blog, au Kazakhstan. Plus exactement dans la région d’Almaty et à proximité de la rivière Ili (voir carte si besoin), où un turanga, arbre endogène, déploie son encore feuillage sous la voie lactée.

Et je me demande pourquoi je cherche et vous donne toutes ces précisions géographiques et arboricoles, dont ni moi (certainement) ni vous (probablement) ne retiendront durablement grand chose.

Et cette absence de mémoire, à laquelle personnellement je m’habitue sans vraiment m’en inquiéter, est finalement de peu d’importance.

Car après ce long préambule déambulatoire, je n’ai qu’une chose à dire à propos de cette photo extraite des sélections d’actualité du web :

Comme j’aimerais que nous connaissions un vrai couvre-feu à partir de ce soir minuit, pour nous permettre – au moins – de redécouvrir la voie lacté !

(Photo : Pavel Mikheyev)

En 11 articles sur le pays, pas une fois abcdetc n’avait trouvé les moyens (et il n’est question ni de finances ni de temps) de vous proposer d’écouter de vraies star kazakhes.

Voilà au moins une erreur de corrigée, avec le groupe de “folk metal néo-classique” Ulytau (Ұлытау) :