Slide 1

“Aimer les autres et prendre soin d’eux, c’est agir avec humanité.
Les comprendre, c’est agir avec vertu.”
Confucius

*

Depuis le temps que je promène ici ou une citation apocryphe de Confucius, je suis bien content d’en avoir trouvé une avérée, et qui colle (presque) à l’actualité du jour.

Et des jours d’avant.

Il y a une dizaine d’années, après avoir passé trop de temps à explorer la pensée du président s’lâche, j’ai décidé de me détourner de l’actualité francophone et de consacrer les articles d’abcdetc à un regard sur le monde.

Mais il arrive parfois que l’actualité ignore les frontières. Comme la pandémie mondiale du moment, oui. Mais aussi comme certaines réactions à cette crise sanitaire.

Jeudi dernier, au lendemain de l’annonce du confinement nocturne dans les grandes villes du pays, les soignants sont descendus de nouveau dans les rues (de jour) pour dénoncer le manque de moyens endémique des hôpitaux pour simplement bien soigner. J’aurais pu ne pas en parler, en bonne fidélité à la ligne éditoriale de ce blougui, si je n’avais pas croisé des images des collègues italiens de nos “blouses blanches” manifestant le même jour.

Puis, au fil de mes recherches, croisé des mouvements de colère chez les soignants du monde entier.

Le 12 octobre en Espagne :

Le 10 octobre en Inde :

Le 5 octobre au Venezuela :

Le 15 septembre en Turquie :

Le 13 septembre en Belgique :

Le 12 septembre en Angleterre :

Le 5 septembre en Allemagne :

Le 28 août au Pérou :

Le 24 août 2020 au Panama :

Le 8 août en Pologne :

Le 30 juillet au Paraguay :

le 21 juillet aux Etats-Unis :

Le 20 juillet en Israël :

Le 6 juillet au Zimbabwe :

Et j’en ai sans doute ratés…

Pourtant, si les comparaisons internationales n’ont pas manqué à propos du virus, de sa propagation ou des mesures sanitaires “indispensables”, ces mouvements de personnels soignants à travers le monde ont été bien moins médiatisés.

Le virus du néolibéralisme qui s’attaque aux services publics, de santé comme d’éducation (entre autres) est pourtant tout aussi dangereux et mortel que le virus star du moment. Je vous laisse y penser. Et vous allez avoir le temps durant ces longues nuits solitaires. Ou pas.

Merci à tous ceux qui nous soignent et tentent encore de soigner ce monde…

(Photos : Alain Jocard, Stefano Montesi, Marcos del Mazo, Amal KS,
Pedro Rances, Emrah Gurel, Romy Arroyo Fernandez, Guy Smallman,
Ying Tang, Carlos Mamani, Bienvenido Velasco, Attila Husejnow,
Jorge Saenz, Tom Brenner, Olivier Fitoussi, Aaron Ufumeli)

En évocation des nuits à venir, en clin d’œil aux blouses blanches et au fil des aiguillages de mes pensées, ma recherche d’une chanson et de ses reprises est parvenue jusqu’à… Nights in white satin.

Des nuits interprétées par :

  1. The Moody Blues
  2. Elkie Brooks
  3. Alain Bashung
  4. Sweet Jane
  5. The Dickies, dans une étonnante adaptation punk
  6. Marie Laforêt, dans une charmante adaptation française