Prendre de la hauteur

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

« Ce n’est pas en cherchant à réussir sa vie qu’on la réussit, mais en pensant à autre chose, et éventuellement en la vivant. »
Yves Cusset, Réussir sa vie du premier coup

*

Inspiré par la série d’images du jour, j’ai décidé de prendre de la hauteur. Mais après d’autres moments “perchés” de ce blougui (ici, ou ailleurs…) et autres injonctions à l’optimisme, je ne voulais pas que vous pensiez que je me suis converti au développement personnel. D’où la citation du jour, qui me permet de vous rappeler combien je suis “personnellement sous-développé™”

Et puis après tout, vous pensez bien ce que vous voulez.

Ces images aériennes ont été réalisées hier à Bogotá par Ovidio Gonzalez, à l’arrivée dans la capitale de dizaines de chivas (autocars locaux) transportant quelques 8.000 indiens, venus manifester contre le président Iván Duque et son gouvernement, accusés de ne pas avoir suffisamment protégé les territoires “indigènes” depuis la “paix” avec les FARC : depuis le début de l’année, 68 massacres ont déjà été commis contre les populations autochtones qui ne représentent que 4,4% des habitants du pays.

Dans un contexte de crise sanitaire, économique et politique, plusieurs milliers d’autres manifestants – syndicalistes, enseignants, étudiants… –  ont rejoint les indigènes dans les différents cortèges qui se sont déployés dans une vingtaine de villes du pays, bloqué par une nouvelle grève générale.

Et la liste des revendications s’est allongée : demande d’un revenu de base pour les travailleurs privés d’emploi en raison de la pandémie de coronavirus, aides pour les petites et moyennes entreprises qui représentent 60% des emplois, financement du système de santé et meilleures conditions de travail pour les personnels, plan de soutien à l’éducation et protection des enseignants, plan d’actions contre les fémicides et les attaques contre les femmes…

À toutes ces revendications, comme aux demandes de rencontre et de négociation, le Président Iván Duque a opposé une fin de non recevoir, dénonçant les “ultimatums” et les manquements des manifestants à la “distanciation”, qu’il a ainsi lui-même respectée.

Mais s’il maintient son peuple à distance, on ne peut pas dire qu’Iván Duque prenne vraiment de la hauteur. La popularité présidentielle a “chuté” à 38%, nous rappellent mes confrères de L’Express.

Chez nous, avec le même pourcentage d’opinions positives (38%), la cote de popularité de notre président reste … “stable”, selon Le Journal du dimanche.

Le peuple – comme les indigènes – peut continuer à se tenir tranquille.

(Photos : Ovidio Gonzalez et Fernando Vergara)

Los Pirañas mélange allègrement les rythmiques de la cumbia et de la chicha avec une pincée de psychédélisme et d’humour…

Et ça donne une alchimie dansant, qui permet de penser à plein d’autres choses, voire à la vie.