À une passante…

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

“Quand on demande aux gens d’observer le silence… Au lieu de l’observer, comme on observe un eclipse de lune, ils l’écoutent… et tête baissée, encore !
Ils ne risquent pas de le voir le silence.”
Raymond Devos, Un ange passe

*

Pendant mon silence sur abcdetc, je n’ai pas écrit le grand roman que j’ai fini par ne plus promettre mais dont je garde quelque part le projet. Quand même.

En fait, je n’ai pas vraiment écrit. Sauf quelques phrases jetées ici ou là, quelques bribes, quelques fragments, quelques ébauches, quelques idées semées sur des papiers volants qui sont allés rejoindre leurs semblables dans les valises qu’il faudra bien que je vide un jour si je veux m’en servir pour partir je ne sais où, mais plus près de l’océan qu’aujourd’hui.

Et une cinquantaine de vidéos mises en ligne durant le confinement.

Bref. Si les anges traversent vraiment le silence, ils ont dû être nombreux à arpenter ces semaines, ces mois, cette plus qu’année à me taire. À moins que ce ne soit toujours le même qui soit passé et repassé. Et je suis soulagé pour lui de lui épargner aujourd’hui toutes ces allées et venues.

Je ne vais pas me lancer dans le calculs de ces anges de passage ou de tous ces passages de mon ange (gardien ?). Mais, d’après les informations que j’ai pu glaner en provenance de la cathédrale de Ripon, dans le Yorkshire du Nord, en Angleterre, ce sont 10.000 anges de papier qui ont été suspendus sous la voûte multiséculaire où ils accueillent les prières et les dons.

Ce qui n’a qu’un rapport très lointain avec moi, je vous l’accorde.

Dix mille anges en origami, patiemment pliés durant le confinement par une centaine de bénévoles et quelques 300 écoliers désœuvrés, selon un modèle de base proposé par l’origamiste Hans Dybkjær, que je vous propose de découvrir à votre tour.

On ne sait jamais. Même si vous n’avez pas de cathédrale à votre disposition, il se peut que vous ayez prochainement le temps de plier des anges, en silence ou non.

À moins que vous n’ayez un projet de roman ?

(Photos : Danny Lawson, DR)

J’ai hésité à plonger dans mes souvenirs cinématographiques où passent certains anges, de La Vie est belle (It’s a Wonderful Life) aux Ailes du désir (Der Himmel über Berlin) en passant par L’Été de Kikujiro (菊次郎の夏) qu’une fidèle lectrice m’a remis en mémoire ce matin, en m’adressant un peu de la musique originale.

Et puis, je me suis laissé aller à chercher des anges un peu ailleurs, comme le promet cette rubrique de musiques du monde. Et c’est ainsi que j’ai découvert le chanteur pakistanais, Taher Shah, qui vit maintenant aux Etats-Unis, après avoir reçu des menaces de mort, il y a quatre ans, suite à la mise en ligne de sa chanson Angel Song

Et puis j’ai appris le décès de Viola Smith, “la batteuse la plus rapide du monde”, partie jouer des baguettes au paradis (s’il y en a un) le 21 octobre dernier … à 107 ans. Et, avec cette découverte un peu tardive et un peu par hasard, je me suis une fois encore interrogé sur tout ce que je ne connaissais pas. Et ne connaîtrais peut être jamais. Sans savoir que je l’ignorais…

 Bref. Un petit swing avant de regagner le silence…