Feu à volonté !

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8

“Il faut éteindre la démesure plus encore que l’incendie.”
Héraclite d’Ephèse

*

Avant de trouver la citation du jour, je n’avais aucune connaissance de l’existence de ce Monsieur Héraclite, ni de son œuvre (Sur la nature ou Les Muses) qui semble avoir disparu avec lui, si j’en crois wikipedia, qui m’informe aussi que quelques fragments en demeurent, dont la citation du jour donc, ainsi que quelques autres. Mais mes connaissance sont elles aussi tellement fragmentaires.

Il subsiste davantage que des fragments du parlement guatémaltèque, incendié ce samedi 21 novembre par quelques dizaines d’insurgés, en marge d’une manifestation pacifiste qui réunissait plusieurs centaines de personnes contre le projet de budget 2021 proposé par le président Alejandro Giammattei.

Un budget de 99,7 milliards de quetzals (10,9 milliards d’euros), supérieur de 25% à celui de 2020 et le plus haut jamais atteint dans le pays, mais qui bénéficierait surtout au secteur privé, au détriment de la santé, de l’éducation, ou de la lutte contre la pauvreté et la malnutrition infantile, qui touche près de la moitié des enfants de moins de cinq ans.

Si tous les pays ne sont pas rendus au même niveau que le Guatemala (près de 60% de la population sous le seuil de pauvreté), l’état du monde en cette période de crise sanitaire n’est guère reluisant pour les pauvres, dont le nombre pourrait augmenter d’un demi-milliard selon certaines prévisions.

Quant à la crise démocratique, elle touche, elle aussi, de plus en plus de pays et de citoyens du monde. Aussi, même si je ne suis ni pyromane ni extrémiste, je peux comprendre que la colère des peuples s’exprime contre des institutions qui les représentent de moins en moins, où les vrais incendiaires qui détiennent le pouvoir consument peu à peu nos biens essentiels, publics et collectifs.

Au nom d’une modernité dont j’espère encore (sans illusions) qu’elle fera long feu.

(Photos : Esteban Biba, Oliver De Ros, Luis Echeverria,
Johan Ordonez, Moises Castillo)

PS : Décidément, le titre Feu à volonté a déjà été utilisé jadis sur abcdetc… Je me répète, vous dis-je. Mais je vous promets de me procurer de l’imagination…

Quitte à passer voir le Guatemala, j’avais envie d’en écouter quelque musique.

C’est ainsi que j’ai trouvé cette chanson de Sara Curruchich, Tukur, extraite de son premier album Somos.

Je n’ai pas réussi par contre à retrouver les paroles de la chanson et même les sous-titres ne me sont pas d’un grand secours. Il n’empêche que l’ambiance de ce plan séquence est envoûtante autant que réconfortante.